Bon Vent à la Canebière

Bon Vent à la Canebière

29/01/17- – 

Les « Dimanches de la Canebière » ont commencé ce dernier dimanche de janvier sur une avenue entièrement piétonnisée. De 10 heures à 17 heures, les Marseillais ont redécouvert ce lieu emblématique autour d’une quarantaine d’animations.

©Charlotte TonnaMarseille a renoué avec sa vitrine d’antan. Ce dimanche matin, la Canebière a retrouvé de sa superbe lors de la première édition des dimanches de la Canebière.

« C’est vraiment magnifique ! », s’exclame Michelle, couturière de 63 ans, très émue devant la Parade d’ouverture. Comme elle, des milliers de personnes s’étaient regroupés sur la place Léon Blum pour admirer la cantatrice chanter tout le long de l’avenue, accompagnée d’« hommes-girafes » de plusieurs mètres de haut. Musique, chants et confettis rouges et noirs, tout était présent pour fêter l’ouverture de cette première édition.

Interdite à la circulation de 9 heures à 17 heures, les Marseillais ont repris possession de leur Canebière autour d’une quarantaine d’animations : des balades, de la danse, du théâtre, des expositions… (voir notre sélection).

©zalDe 30.000 personnes (estimation mairie) pour la parade en fin de matinée entre le kiosque et le théâtre de l’Odéon la fréquentation sur la journée a été estimée par les mêmes services à 50.000 promeneurs sur la Canebière. « Ça n’a jamais été aussi propre on ne se croirait pas à Marseille » s’exclame une passante félicitant un des 26 étudiants engagés par ma mairie pour le nettoyage et l’information aux promeneurs. « La plus belle avenue du monde reprend de la vie » se félicite Sabine Bernasconi. Elle a coupé le ruban de l’inauguration en présence du sénateur maire Jean-Claude Gaudin, de la présidente du département Martine Vassal et de nombre d’élus venus assister au lancement de ce projet qui a nécessité un an de préparatifs et dont l’idée avait déclenché des sarcasmes.

Sous le soleil, sur l’un des trottoirs de la Canebière, Charlotte et ses quatre enfants âgés de 3 à 8 ans s’amusent avec l’un des nombreux jeux en bois proposés par l’association Terre Ludique. « Ça fait plaisir de voir que ces jeux les intéressent, s’exclame Charlotte tout sourire, surveillant d’un œil sa petite dernière s’amuser avec des constructions en bois. Je ne pensais pas que cette journée serait aussi intéressante. La Canebière fait toujours un peu endormie et terne, maintenant ça bouge ! ».

©zalFace à la famille, de l’autre côté du trottoir, Axel, et sa petite amie, tous deux en LEA  à Marseille, se régalent devant les nombreux stands du marché provençal. Une barquette de raviolis à la bouillabaisse à la main, il affirme n’avoir jamais pensé voir la Canebière comme ça un jour. « Ça fait vraiment plaisir, j’aimerais qu’il y ait des animations plus souvent, ça rendrait l’endroit beaucoup plus attractif. Après, on ira faire un tour du côté des balades urbaines, j’ai envie d’en savoir plus sur cette rue ».

Non loin de là, au théâtre du Gymnase, Louise est ravie : « C’est Marseille ! Y a des vieux, des jeunes, des bébés, des noirs, des blancs…. Marseille quoi, tout simplement… »

Les Dimanches de la Canebière reprendront le dernier dimanche du mois de février, avec de nouvelles activités prévues.

Mathilde MINGUILLON (IEJ)

Laisser un commentaire