La chaleur s’invite pour le cinquième dimanche de la Canebière

La chaleur s’invite pour le cinquième dimanche de la Canebière

28/05/2017

Si les dimanches de la Canebière séduisent toujours autant les différents curieux, cette cinquième édition a malgré tout été moins animée que les précédentes, la faute à un invité un peu encombrant… la chaleur.

L’académie de mandoline sous le kiosque à musique

« C’est toujours sympa de venir sur la Canebière ces dimanches là, mais aujourd’hui c’était plus calme que les autres fois ». Le constat de Yacine, 37 ans, venu seul, est clair, selon lui, l’animation du cinquième dimanche de la Canebière était moindre par rapport aux précédentes éditions. À vrai dire, difficile de lui donner tort. Car mis à part à proximité des stands de nourriture, toujours prisés par les citadins des environs qui viennent se délecter des spécialités étrangères et locales, ou encore des stands pour enfants, la foule ne pressait pas vraiment au portillon des autres officines. « Je passe uniquement pour rentrer chez moi, j’en profite pour m’arrêter quelques minutes mais pas plus car il fait beaucoup trop chaud », souligne Gabrielle, 29 ans.
« À un mois du début de l’été, la plupart des gens préfèrent aller à la plage ». Car oui, l’été approche à grands pas et par conséquent la température ne cesse de grimper. En ce dimanche ensoleillé, il était difficile pour les visiteurs de tenir la distance. « Je me divertis bien aujourd’hui mais quelle chaleur ! C’est difficilement supportable, même à l’ombre », s’exclame Frédéric, 53 ans, venu avec ses enfants. Sophie, 44 ans, va même plus loin, «les dimanches de la Canebière sont une bonne idée. Cela permet de redonner un aspect humain à ce quartier emblématique de la ville. Mais honnêtement, à un mois du début de l’été, la plupart des gens préfèrent aller se détendre à la plage».
UnÀ chaque dimanche son nouveau stand, ici la boîte à idéese analyse qui fait écho à celle de Sébastien, 35 ans, « ces activités sont faites pour la période fin de l’hiver début du printemps, quand les températures sont encore douces. À présent il fait beaucoup trop chaud quand le soleil pointe le bout de son nez ». Les dimanches de la Canebière, bien qu’étant toujours appréciés par les citoyens marseillais, n’auront donc pas connu un plébiscite pour leur cinquième édition, jour de la fête des mères.

Benjamin Ferrari (IEJ)

Laisser un commentaire