La culture pour relancer le centre-ville

La culture pour relancer le centre-ville

Un nouveau pôle artistique s’apprête à ouvrir ses portes à Marseille samedi 26 août. À deux pas de la Canebière, le pôle artistique du Chevalier Roze dans le but affiché de relancer la fréquentation en centre ville dont les commerces ont du mal à résister aux grosses structures commerciales de la Joliette, du Centre Bourse et du Vélodrome.

Financé par ANF Immobilier, le pôle sera divisé en sept espaces distincts qui accueilleront des galeries d’arts et des boutiques. Une création qui devrait apporter du « flux » comme l’a déclaré récemment à la Hune de Canebière l’adjointe au maire en charge du commerce et du centre ville Solange Biaggi.

Dans la rue du Chevalier Roze, parallèle à la rue de la République qui rejoint la Canebière sur le Vieux-Port, les résidents se réjouissent. “Cela va dans la continuité de Marseille Capitale de la Culture” expliqué Louis, “c’est très positif que la ville continue à se développer en ce sens”.

D’autres découvrent au hasard des rues les bâtiments en rénovation. “J’avoue que je ne connaissais que le club de boxe du Chevalier Roze” ironise Julien un étudiant. Si il ne parvient pas à expliquer ce que cela peut apporter, il se dit tout de même “heureux de voir de nouvelles choses voir le jour”.

Dans ce décor très Haussmannien et pittoresque, le pôle artistique et culturel du Chevalier Roze apparaît comme une pointe de contemporanéité. À son ouverture, les sept salles seront investies par des artistes aux œuvres, provenances et influences diverses. Des artistes belges, mexicains et marseillais seront présents avec leurs créations.

Ce pôle culturel fait écho au dynamisme créé par l’événement de 2013. Depuis beaucoup d’expositions ont débarqué dans la cité phocéenne et la ville s’est modernisé en terme d’infrasctructures dédiées à la culture comme la poursuite de la rénovation de la Friche de la Belle de Mai.

Cette année, Marseille accueille même “Hip-Hop: un âge d’or 1970-1995”, une exposition du 13 mai 2017 au 14 janvier 2018 au Musée d’Art Contemporain {MAC} en collaboration avec le MuCEM.

Clémens Illos

 

Laisser un commentaire