Revue: les Marseillais sont redescendus “en ville”

Revue: les Marseillais sont redescendus “en ville”

Grande braderie :
La Provence, 
 Les rues du centre-ville étaient noires de monde, hier, pour cette opération organisée pour la 2e année par les commerçants
Société - Grande braderie : les Marseillais sont redescendus en ville
Les rues Paradis et Saint-Fé prises d’assaut. La maire de secteur Sabine Bernasconi souhaite renouveler plus souvent ces grandes braderies. PHOTO PATRICK NOSETTO
 Oui, c’est un petit vent de folie qui a soufflé hier. Et pour une fois, le mistral n’était pas tout seul à s’engouffrer dans les rues Montgrand, Paradis, Grignan, Saint-Ferréol… Avec lui, des centaines de piétons, familles, groupes d’amis, touristes, ont déboulé en rafales dans le centre-ville, renouant avec l’expression marseillaise devenue tristement désuète avec la prolifération des centres commerciaux périphériques : “Descendre en ville” pour y faire ses achats. “Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu autant de clients, même pendant les soldes”, confiait une vendeuse de la rue Grignan.

Car si, le temps d’une journée, le centre-ville si sinistré retrouve sa vocation de centre de vie, nul n’a été besoin d’animations coûteuses, de feux d’artifice, de tambours et de trompettes. Juste une… braderie et des étals en plein air, proposant à prix souvent cassés quantité d’articles de marque, vêtements, déco, bijoux proposés avec des remises de 40 ou 50 % minimum.

La suite de l’article de Sophie Manelli dans La Provence

Laisser un commentaire