Symbole de Marseille, l’histoire du Vieux-Port

Symbole de Marseille, l’histoire du Vieux-Port

©ilona Di'Méco

Au coeur de l’histoire de Marseille, il est possible de découvrir le Vieux-Port et ses environs en seulement deux heures. L’Office du Tourisme et des Congrès (OTC) propose des visites guidées chaque vendredi à partir 14h du plus vieux port français.
Au cours d’une visite effectuée le 1e septembre, les vestiges autour du Vieux-Port de Marseille n’avaient plus de secret pour deux touristes alleIMG_1864mandes et bretonnes qui ont suivi le guide. Tout au long du parcours, on y ressent l’atmosphère de la ville et l’effervescence des marseillais.
Des visites guidées « Autour du Vieux-Port » sont proposées tous les vendredis (8, 15, 22, 29 septembre) jusqu’à la fin du mois y compris sur inscription le week-end dès 15 et 16 septembre pour les journées Europénnes du Patrimoine. La basilique Notre-Dame de la Garde, La Canebière, l’abbaye Saint Victor des premiers IMG_1875chrétiens, l’Hôtel de Ville, La Cathédrale de la Major, le buste du Christ construit par Pierre Puget « le Michel-Ange français », en passant par le quartier du Panier… 87 hectares à parcourir du Panier à la gare construite XIXe siècle.©Ilona Di'Méco

On y découvre ses origines à l’époque gréco-romaine, nommée par des grecs venus de Phocée depuis les côtes anatoliennes il y a 26 siècles, avant que la ville soit colonisée et devienne un port militaire avec ses galères et ses arsenaux.
« Les bateaux amarraient sur le Vieux-Port. Au 19e siècle, il est devenu le premier port industriel de France » précise Nathalie, guide touriste.
Après la 2e guerre mondiale et la guerre d’Algérie, la ville s’effondre économiquement. « Ces monuments de la place aux Huiles au bassin carénage, sauvés in extremis, sont modernisés par IMG_1854la ville depuis 2013. Par exemple, le bâtiment où était produit « Le petit provençal » puis « Le provençal », rue de la Darse, avant de déménager. Les Arsenaux, on y déchargeait les marchandises, transformés en une boutique et un restaurant à l’enseigne des Arcenaulx… »
La visite sera truffée d’informations et d’anecdotes comme celle concernant le quartier du Panier à l’origine de l’expression « La main au panier », et sur la vieille ville au nord du Vieux-Port jusqu’aux axes est/ouest de la Canebière.

Ilona Di’Méco (IEJ)

en savoir plus sur la journée Européenne du Patrimoine à Marseille:

jep_2017_c_mcc_-_atelier_25-635b9

Laisser un commentaire