Archives de
Mois : janvier 2018

Revue: MP2018 “Quel Amour!”, le programme

Revue: MP2018 “Quel Amour!”, le programme

Revue, fréquence sud 23 janvier 2018: le point sur la programmation et l’organisation de MP2018:

A quelques jours de l’ouverture de MP2018, toutes les informations sur les fêtes d’ouverture et le programme de cette nouvelle année culturelle sous le signe de l’amour.

Marseille et la Provence tombent amoureux de la Culture.

 53344Un amour pas nouveau, un amour concentré en sept mois d’événements. En 2018, plusieurs acteurs culturels ont décidé de remettre le couvert avec une réplique de l’année Capitale Européenne de la Culture en 2013. Réplique ? Pas exactement. Si on trouve des similitudes entre les deux événements, notamment au niveau de la continuité thématique de la programmation, 2018 entend s’affranchir de sa grande soeur.

L’année culturelle 2018 ne devra pas et ne sera pas une “nostalgie”, comme a pu nous le confirmer son Président Raymond Vidil. Alors que sera-t-elle ? A un peu moins d’un mois du lancement de MP2018 on fait le point.

Le programme

Le point sur la programmation par Fréquence Sud

Randonnée sur la Canebière dimanche 25 février

Randonnée sur la Canebière dimanche 25 février

RANDONNÉE RACONTÉE “NOTRE CANE… CANEBIÈRE” dans le cadre des Dimanches de la Canebière – Édition 2018.
CANEBIERE REFORMESA l’occasion de l’ouverture de l’édition 2018 des Dimanches de la Canebière, l’association Marseille Autrement emmène grands et petits marcher sur la voie la plus célèbre du monde en apprenant son histoire et en chantant :
« On connaît dans chaque hémisphère
Notre Cane… Cane… Cane… Canebière
Et partout elle est populaire
Notre Cane… Cane… Cane… Canebière
Elle part du vieux port et sans effort
Coquin de sort, elle exagère
Elle finit au bout de la terre
Notre Cane… Cane… Cane… Canebière ».

Et vous, connaissez-vous la Canebière ? Contrairement à ce qu’affirme Alibert, la Canebière ne va pas “au bout de la Terre” mais elle s’étire du Vieux-Port aux Réformés. Elle mérite qu’on s’y arrête presque à chaque pas, annonce Marseille Autrement.

Christopher PERRET vous propose de l’accompagner au fil des lieux et en remontant le temps pour découvrir cette artère à l’histoire ô combien tumultueuse marquée par le commerce d’antan, le faste, la richesse…

Au cours de cette balade, seront évoqués :
– L’histoire et le passé commercial de la Canebière : ses grands magasins d’antan, ses grands hôtels…
– L’origine du nom de la Canebière
– L’assassinat d’Alexandre Ier de Yougoslavie et de Louis Barthou, ministre français des Affaires étrangères
– Le Palais de la Bourse (où nous entrerons s’il est accessible) : sa façade, son intérieur
– Les cafés les plus célèbres de la Canebière durant la Grande Epoque
– L’histoire des Cours Belsunce et Saint-Louis, la Rue Noailles
– La maison Empereur et l’hôtel du Petit Saint-Louis
– Vincent Scotto et le cinéma “Les Variétés”
– L’incendie des Nouvelles Galeries
– Le célèbre Studio Nadar aujourd’hui disparu
– La place des Capucines et sa fontaine dite Fossati
– Les Allées de Meilhan : ses bâtiments et traditions
– La Cité des Associations
– La librairie Tacussel
– Le Théatre Gymnase
– La maison natale de Sœur Marie Deluil-Martiny
– La Mairie des 1er et 7ème arrondissements : son passé et son devenir
– La statue dite “des Mobiles”
– La patisserie “Plauchut”
– L’église Saint-Vincent-de-Paul les Réformés

Une promenade sur les “Champs-Elysées” de Marseille, accessible à tous, qui saura vous fasciner autant par son caractère instructif que convivial.

Tarifs : 4€ (Adhérents) et 8€ (Sympathisants) A payer sur place.

Lieu du rendez-vous : Place du Général De Gaulle – 13001 MARSEILLE (Devant le manège)

Inscriptions en ligne : http://www.marseille-autrement.fr/

+ d’infos : 07.68.88.10.88 (Christopher PERRET)

Festival Parallèle aux Variétés sur la Canebière

Festival Parallèle aux Variétés sur la Canebière

A noter pour le 28 janvier 2018 à 18H au cinéma Les Variétés

Projection de trois courts films de réalisateurs de la jeune génération avec le festival Parallèle en collaboration avec le FIDMarseille.

La Barque Silencieuse / 2015

Julie Chaffort

Durée 32 min

As far as we could get / 2017 (version courte d’un work in progress)
Iván Argote

Durée 15 min

Les Indes Galantes / 2017
CLÉMENT COGITORE
Durée 5 min

Projections en partenariat avec le FIDMarseille, Festival International de Cinéma et Les Variétés

Tarif plein 8 € | Tarif réduit 6 €

Cinéma Les Variétés | 37 Rue Vincent Scotto, 13001 Marseille
Achat des billets sur place auprès du Cinéma Les Variétés

Festival Parallèle

Février: Grand Baiser, Red Bull Crashed ice & Dragon

Février: Grand Baiser, Red Bull Crashed ice & Dragon

A prévoir en février à Marseille autour de la Canebière: trois événements populaires organisés sur le Vieux-Port et la Canebière les 14, 16, 17 et 25 février prochains a annoncé la mairie.

Le 14 février, pour la Saint Valentin, lancement de “Quel Amour !”, le nouveau rendez-vous de la culture avec ” Le grand Baiser à Marseille” comme il y eut en 2013 la “Grande Clameur” sur tout le territoire de Marseille Capitale Européenne de la Culture. Le public est convié sur le quai de la Fraternité à la prise de vue d’un baiser collectif dont le top départ sera donné par le groupe F et ses “feux de l’amour”.

Les 16 et 17 février, le Red Bull Crashed Ice Marseille devrait mettre le feu à la glace comme pour l’ouverture de la capitale européenne du sport 2017 . Il s’agit de la 3ème étape de la Coupe du monde 2018 de descente de vitesse de patinage, qui verra les patineurs s’élancer sur une piste de 340 mètres de long et atteindre jusqu’à 80km/h pour une arrivée spectaculaire sur l’esplanade Bargemon. Cette année les billets devraient être vendus au public pour éviter à la municipalité au département et à la région de verser à eux trois quelque 450.000 €uros de participation sur une enveloppe totale de 2 millions d’€uros pour l’organisation de cet événement privé comme en 2017 selon le quotidien 20 minutes du 11 janvier 2017

Le 25 février, reprise des dimanche de la Canebière, deuxième année, le dernier dimanche de chaque mois, avec en ouverture la grande parade du dragon à l’occasion du nouvel an chinois. Elle sera servie par un demi millier de personnes et d’autres serpents de papier selon le consulat de Chine à Marseille. De quoi redonner des couleurs au centre-ville et à la Canebière.

Red Bull Crashed Ice billetterie ouverte

Un nouveau spot cours d’Estienne d’Orves

Un nouveau spot cours d’Estienne d’Orves

Revue La Provence du 17 janvier 2018

Exit le Hard-Rock Café, bienvenue à La Réale, un espace festif de jour et de nuit

Sorties - Loisirs - Marseille : la Réale, le nouveau rendez-vous du Vieux-Port

Céline Zampa, la directrice de La Réale, a fêté, hier, l’inauguration de ce lieu nouveau pour les 30-50 ans.PHOTO FLORIAN LAUNETTE
 Mardi soir, c’était un grand jour, un grand soir, pour Céline Zampa. La directrice de La Réale fêtait l’inauguration d’un lieu nouveau, immense, et ambitieux. En présence de personnalités et de quelques “people”. Les journées et les semaines à venir décideront de l’avenir du lieu. Et d’une certaine manière de l’avenir du quartier. Il ne manque déjà pas de “spots”, du pub O’Malley’s à la boîte de nuit Le Trolleybus en passant – dans un autre registre – par Les Arcenaulx ou l’OM Café, mais avec La Réale, Céline Zampa entend frapper un grand coup. Et valider les talents qu’on pouvait déjà lui connaître, d’être une des animatrices des fêtes et des nuits marseillaises.

La Réale tire son nom de l’histoire. Installée dans un des plus anciens quartiers de Marseille, dans cet ancien périmètre de l’arsenal des galères construit sous Louis XIV au XVIIe siècle, son nom fait référence à la flotte royale et plus précisément au navire amiral des galères de France sous Louis XIV, baptisé La Réale et construit à Marseille.

Lire la suite de l’article de Patrick Coulomb

Quel Amour, le grand baiser

Quel Amour, le grand baiser

web-03-grand-baiser-textes--768x330Mercredi 14 février pour la Saint Valentin à 19h sur le Vieux-Port à Marseille
Samedi 17 février à 19h à Arles, Aubagne, Istres, Martigues et Salon-de-Provence

Familles, parents, enfants, amis, amants : Embrassez-vous !
Rendez-vous pour une Saint Valentin inoubliable, marquée par un seul et même geste d’amour : Un spectacle de feu et lumière autour d’un Grand Baiser à partager !
Prenez-part au lancement de MP2018 et soyez les protagonistes d’un événement insolite, immortalisé par une photographie collective mise en lumière par le Groupe F, reconnu mondialement pour ses spectacles pyrotechniques…

Revue: hausse de fréquentation des musées

Revue: hausse de fréquentation des musées

Avant MP 2018, une très bonne année pour les musées de Marseille

Les expos Hip-Hop ou Jack London ont fait le plein en fin d’année. De bon augure avant MP 2018

Les Marseillais se sont laissés embarquer dans le voyage proposé par Jack London à la Vieille Charité. L’exposition consacrée à l’écrivain aventurier qui s’est terminée dimanche a attiré 55 384 visiteurs. “Le bouche-à-oreille a fait son effet surtout dans les dernières semaines, constate Xavier Rey, directeur des musées de Marseille, pleinement satisfait. On peut y lire l’effet des bonnes critiques et le résultat d’une belle scénographie”.

Au musée des Arts décoratifs, de la faïence et de la mode, niché au parc Borély, 10 000 personnes se sont déplacées pour assister à l’événement White Spirit. “Ce n’était pas gagné d’avance, commente Xavier Rey, l’automne profitant moins que le printemps pour ce type d’événement”. Mais l’un des plus gros succès de ces dernières années pourrait encore venir du musée d’art contemporain (Bonneveine), avec l’expo Hip-Hop, qu’il faut se dépêcher d’aller voir avant le 14 février. On franchira sans problème le cap des 50 000 visiteurs, l’aspect marquant de cette manifestation, en dehors de son originalité, tenant sans doute au brassage des générations qu’elle a su attirer. “Pour l’ensemble des musées, on peut dire qu’il s’agit d’une belle année”, claironne Xavier Rey, à la tête des musées de Marseille depuis un peu moins d’un an.

“De gros espoirs pour 2018”

Ces résultats entrent-ils en résonance avec ceux enregistrés par le Mucem en 2017 ? Le musée national n’obéit pas à la même logique d’une année sur l’autre, dans la mesure où la Galerie de la Méditerranée a dû rester fermée pour cause de “réaménagement” pendant six mois, entre juin et novembre. Le Mucem a attiré en 2017, sur le J4 au bout du Vieux-Port, 1 255 000 personnes, avec un pic de fréquentation en décembre par rapport à la même période, l’an dernier. Les statistiques de fréquentation du Mucem indiquent que la part du public étranger est en hausse, avec plus 6 % par rapport à 2016. La plupart d’entre eux viennent des pays européens (Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, Royaume-Uni). Dans ce flot massif d’assoiffés d’expos, le public marseillais représente le quart de la population.

Lire la suite de l’article de Philippe Faner

Bonne année, la Canebière

Bonne année, la Canebière

tn-05-my-fair-ladyBroadway est venue à deux encablures de la Canebière au tournant de l’année. «My Fair Lady à l’Opéra, c’est Broadway sur le vieux port» a affirmé l’excellent critique Michel Egea dans destimed.fr en décembre 2017. “Broadway à Marseille avec My Fair Lady”, a titré La Marseillaise en janvier 2018.  L’Opéra est à une petite distance de la Canebière; il reste encore à franchir des pas de géant pour la changer en Broadway marseillais.

Pour rester dans le rythme, on peut annoncer qu’en 2018 ça va swinguer sur La Canebière. Le marché des allées Meilhan des mardis et samedis matins déménage plus haut place Joseph Thierry pour travaux provisoires avant d’y revenir; le marché de Noailles rue neuve des Capucins se transporte en janvier près du kiosque à musique en haut de la Canebière pour six mois de réfection8R7adgw8vhrMx7dIm6_bNhcbPdU@500x707 de la place du marché le plus prisé des touristes et des locaux; la mairie de secteur se déplace du haut au milieu de Canebière dans le courant janvier pour s’installer dans l’ancienne maison de la Région PACA. Un lieu dont la maire de secteur veut faire une vitrine « Arty » avec exposition de grandes œuvres sous les sept mètres de plafond donnant sur la Canebière en face de l’hôtel des Feuillants en travaux jusqu’en 2019. Autre livraison prévue en 2020, un cinéma et des salles d’exposition sortiront de terre à la place de l’ancienne mairie de secteur en haut de la Canebière.

Twist and twist, les commerçants chinois de la rue Thubaneau entre Dugomier et Belsunce devraient rejoindre en grande partie le MIF68 qui doit ouvrir mi-février dans des containeurs aménagés au pied de Grand Littoral sans que l’on sache qui s’en ira ni qui les remplacera. Twist again, Les Galeries Lafayette quitteront la rue Saint Ferréol pour le nouveau pôle commercial Prado près du stade Vélodrome. Elles seront remplacées par des boutiques, des espaces de co-working et des appartements pour des locations précaires.

Enfin rock & roll, aux dernières nouvelles la Chine offrira aux marseillais sur la Canebière le 25 février un spectacle digne d’un défilé sur Broadway avec la parade du dragon et autres monstres de papier accompagnés de quelque 500 personnes selon le consulat de Chine à Marseille. De quoi remonter le moral des initiateurs des dimanches de la Canebière quelque peu dépités par les effets dévastateurs du mistral sur la résistance des participants et badauds les trois derniers dimanches à l’automne 2017.

Une bonne année animée qui s’annonce et sera détaillée sur ce site en commençant par le lancement de MP2018 “Quel Amour” pour la Saint Valentin. Avec tous nos vœux.

al/ Le gabier de La Hune

NB: depuis décembre 2016 le site à enregistré plus de 4.000 inscriptions, plus de 33.000 visiteurs uniques et plus de 191.000 visites.

Au nom des étudiants en journalisme qui le font vivre avec leurs articles, photos et vidéos sur l’évolution de la ville à partir du triangle culturel marseillais, merci.