Revue: hausse de fréquentation des musées

Revue: hausse de fréquentation des musées

Avant MP 2018, une très bonne année pour les musées de Marseille

Les expos Hip-Hop ou Jack London ont fait le plein en fin d’année. De bon augure avant MP 2018

Les Marseillais se sont laissés embarquer dans le voyage proposé par Jack London à la Vieille Charité. L’exposition consacrée à l’écrivain aventurier qui s’est terminée dimanche a attiré 55 384 visiteurs. “Le bouche-à-oreille a fait son effet surtout dans les dernières semaines, constate Xavier Rey, directeur des musées de Marseille, pleinement satisfait. On peut y lire l’effet des bonnes critiques et le résultat d’une belle scénographie”.

Au musée des Arts décoratifs, de la faïence et de la mode, niché au parc Borély, 10 000 personnes se sont déplacées pour assister à l’événement White Spirit. “Ce n’était pas gagné d’avance, commente Xavier Rey, l’automne profitant moins que le printemps pour ce type d’événement”. Mais l’un des plus gros succès de ces dernières années pourrait encore venir du musée d’art contemporain (Bonneveine), avec l’expo Hip-Hop, qu’il faut se dépêcher d’aller voir avant le 14 février. On franchira sans problème le cap des 50 000 visiteurs, l’aspect marquant de cette manifestation, en dehors de son originalité, tenant sans doute au brassage des générations qu’elle a su attirer. “Pour l’ensemble des musées, on peut dire qu’il s’agit d’une belle année”, claironne Xavier Rey, à la tête des musées de Marseille depuis un peu moins d’un an.

“De gros espoirs pour 2018”

Ces résultats entrent-ils en résonance avec ceux enregistrés par le Mucem en 2017 ? Le musée national n’obéit pas à la même logique d’une année sur l’autre, dans la mesure où la Galerie de la Méditerranée a dû rester fermée pour cause de “réaménagement” pendant six mois, entre juin et novembre. Le Mucem a attiré en 2017, sur le J4 au bout du Vieux-Port, 1 255 000 personnes, avec un pic de fréquentation en décembre par rapport à la même période, l’an dernier. Les statistiques de fréquentation du Mucem indiquent que la part du public étranger est en hausse, avec plus 6 % par rapport à 2016. La plupart d’entre eux viennent des pays européens (Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, Royaume-Uni). Dans ce flot massif d’assoiffés d’expos, le public marseillais représente le quart de la population.

Lire la suite de l’article de Philippe Faner

Laisser un commentaire