Revue: préemption commerciale sur la Canebière

Revue: préemption commerciale sur la Canebière

Revue La Marseillaise mardi 13 février 2018

La municipalité s’est lancée dans un vaste plan « ambition centre-ville » souligne La Marseillaise. Un des aspects est la préemption de commerces, un droit que la Ville a acté lundi en conseil municipal pour la première fois en rachetant (45 000 euros) les murs d’un snack au 150 de la Canebière.

Marseille : l’élan commercial cause un souffle au cœur de ville

En conseil municipal, la Ville de Marseille a validé l’extension de sa zone touristique aux quartiers sud, permettant l’ouverture dominicale des commerces. Et ce alors que le centre historique est à la peine bien qu’érigé en priorité.

« Comme toutes les villes de France, nous avons un problème avec notre centre-ville », admet Jean-Claude Gaudin. Une thématique que le maire (LR) de Marseille n’a pas découvert hier lors de la séance du conseil municipal. Mais qui revêt une acuité particulière au moment où différentes études nationales et locales s’emparent de la problématique. Et que la Ville continuer à jouer les pompiers pyromanes selon l’opposition.« Il faut un électrochoc », juge Benoît Payan, président du groupe socialiste, regrettant « l’effet ciseau : vous avez d’abord construit des centres commerciaux et ensuite vous vous occupez du centre-ville, il fallait faire l’inverse ». Piétonnisation du centre-ville ou révision de l’offre de stationnement sont proposées. La municipalité s’est lancée dans un vaste plan « ambition centre-ville », salué par l’élu. Un des aspects est la préemption de commerces, un droit que la Ville a acté hier pour la première fois en rachetant (45 000 euros) les murs d’un snack au 150 de la Canebière. De quoi donner du grain à moudre à Stéphane Ravier (FN) qui rebaptise l’artère « kebab avenue », corollaire d’une « ethnicisation du centre-ville ». « À la différence de vos collègues nous sommes pour une ville ouverte et généreuse », répliquera Jean-Claude Gaudin.
La suite de l’article de Florent de Corbier dans La Marseillaise, cliquer ici

Laisser un commentaire