Canebière#11 de la musique et des pompiers

Canebière#11 de la musique et des pompiers

dimanche #11

Bien au chaud dans sa nouvelle mairie de secteur, alors que tombait la neige mercredi sur la Canebière, Sabine Bernasconi, maire (LR) du 1/7, a présenté le programme des animations très musicales du 11ème dimanche de la Canebière le 25 mars. Ce sera aussi l’occasion de rendre hommage au Bataillon des Marins Pompiers de davMarseille qui veille sur la sécurité des populations notamment pendant les manifestations sur la Canebière a souligné Mme Bernasconi. « Un clin d’œil aux pompiers qui interviendront sur une activité, culturelle c’est bizarre », a dit en riant Julien Ruas, adjoint au maire en charge du Bataillon et de la sécurité de la Ville. Il s’attend à une grande participation de la population aux démonstrations de ces marins qui veillent sur la ville et l’activité du port.
Mercredi, pendant la conférence de presse, c’était « presque une tempête de neige » a dit en galéjade une voyageuse qui attendait le tramway devant la nouvelle mairie, 61 Canebière. Dimanche prochain, il devait faire légèrement nuageux mais frais selon les prévisions optimistes. Ne pas oublier sa petite laine comme disaient nos aînées pour aller à la rencontre des musiciens venus faire découvrir des aspects populaires de leur art. En cas de mauvais tempscof et de pluie battante les animations de la journée ne seraient pas maintenues, a dit la maire de secteur en espérant qu’il fasse beau sans le mistral qui avait éclairci le public le dernier dimanche de novembre. Le 10 ème dimanche, le 25 février dernier, avait mal commencé et tout à coup, peu après midi, le soleil avait illuminé la Canebière pour la parade du nouvel an chinois qui eut un grand succès auprès du public venu plus nombreux que d’habitude.

« Un an après le lancement des dimanches tous les marseillais se retrouvent » le dernier de chaque mois rappelle Mme Bernasconi. « Je crois qu’il y avait cette envie et c’est pourquoi les marseillais sont venus. C’est une proposition culturelle qui s’adresse à tous, et à tous les marseillais qui veulent se retrouver». C’est ce qu’elle appelle « la ville inclusive, pour chacun et avec tous » dans ce « cœur historique de la ville facteur de cohésion dans des événements populaires et festifs». Cela fait connaitre les petites structures culturelles et les actions qui existent a-t-elle poursuivi en annonçant pour juin prochain sans plus de détail un « dimanche du département » sous la direction de Pierre Sauvageot, compositeur et directeur artistique de « Lieux Publics » basé à Marseille.
Pour commencer, guitare et danse dès 10 heures (attention au changement d’heure, 9h heure d’hiver) dimanche 25 mars en bas de la Canebière près du marché des producteurs afin de se mettre en jambes en en appétit en faisant un tour des étals présentés par l’association Marseille Centre.
A 11 heures en haut de la Canebière force cuivres seront présentés par le théâtre Nono dont le directeur Serge Noyelle estime que c’est l’occasion de « faire le lien » entre les quartiers nord et sud autour de la Canebière que le géographe et sociologue marseillais Marcel Roncayolo définissait comme une « frontière ». Il y aura aussi au programme l’Harmonie municipale d’Aix-en-Provence sous le kiosque et des musiques de films interprétées en plein air. De la musique toujours avec des élèves du conservatoire dans la cour de l’Université et sous le kiosque et de la musique baroque au musée d’histoire avec de jeunes interprètes ainsi que dans l’église Saint Ferréol en bas de la Canebière sur le Vieux-Port. Des notes encore pour terminer la journée à la Meson, cours Joseph Thierry, avec une programmation montrant la richesse de la musique marseillaise.
L’événement de ce dimanche sera la mise à l’honneur du Bataillon des Marins Pompiers de Marseille créé en 1939 après le gigantesque incendie du 28 octobre 1938 qui avait ravagé les Nouvelles Galeries sur la Canebière faisant 79 morts. Ils présenteront des « activités découvertes » de 10h à 17h près du Kiosque à musique et dans les locaux du centre de secours rue Vincent Scotto à l’angle de la Canebière.

Laisser un commentaire