Inquiétudes autour du marché des Capucins

Inquiétudes autour du marché des Capucins

Au fil du temps il est devenu un emblème du centre ville marseillais. Depuis plus de quatre mois, le marché des Capucins est en pleine rénovation. ©Bastien Audibert L’objectif du projet est « d’améliorer la qualité de vie dans ce quartier tout en gardant cette atmosphère si conviviale qui fait le charme de ce marché », déclare Sabine Bernasconi, maire (LR) des 1er et 7e arrondissement de Marseille. Pour ce faire, pas moins de 1 800 mètres carrés seront réaménagés. Actuellement habillée d’un revêtement de dalles partiellement dégradées, la place des Capucins sera recouverte ©Bastien Audibertcomme neuve. Le terre-plein central occupé par le marché forain maraicher sera lui aussi modernisé et équipé de doubles-pentes et de bornes de branchements. Des éclairages de nuit vont également être installés.

Mais ce qui inquiète les commerçants de ce marché populaire c’est de ne plus se sentir chez soi, de perdre leur identité. «  Je ne comprends pas

©zal

pourquoi ils veulent changer notre marché… Il n’est peut-être pas si  éblouissant mais il est bien plus agréable et chaleureux qu’ailleurs », explique Karim, un forain qui travaille au marché depuis une dizaine d’année. Comme tous ses homologues, le commerce de Karim a été déplacé au nord de la Canebière, non loin du métro des Réformés le©zal temps des travaux. Et son inquiétude n’est pas isolée dans ce quartier cosmopolite de Noailles. Les habitants eux aussi ne voient pas d’un bon œil tous ces travaux.

 

Certains ont peur de la fermeture de boutiques qui font partie de leur quotidien, d’autres craignent la perte de l’identité du marché. « Cela faisait 20 ans que je venais au marché acheter mes fruits et légumes au même forain. C’est devenu un très bon ami mais je crois que tout est fini à cause de ces travaux », regrette Yasmina qui habite à coté du square Léon Blum. La fin des rénovations est prévue en juin avec entre autre la construction d’un hôtel Mercure 4 étoiles. Une très bonne nouvelle pour Annie, habitante de la rue Mazagran qui selon elle « pourrait redonner un coup de ©zalprojecteur au quartier ». Son ouverture est annoncée pour 2019.

Un petit coup de neuf attendu depuis longtemps dans ce quartier du marché des Capucins dit marché de Noailles à l’angle de l’ancienne rue de Noailles qui fait maintenant partie de la Canebière. Reste à revoir la rue longue des Capucins piétonnisée dans sa partie sud, de la Canebière à la rue d’Aubagne, avec tout le long des boutiques vieillottes et odorantes qui en font le charme et un attrait touristique certain.

Bastien Audibert (IEJ)

 

Laisser un commentaire