Le Chaperon rouge transgresse pour Sirènes et midi net

Le Chaperon rouge transgresse pour Sirènes et midi net

La compagnie ERD’O a investi le parvis de l’Opéra municipal de Marseille à l’occasion du rendez-vous mensuel Sirènes et midi net organisé par Lieux Publics. L’occasion de revisiter le Chaperon rouge pendant que la sirène sonne en ce premier mercredi du mois.

sirène et midi netMidi net. Le vent souffle sur le parvis de l’Opéra. La compagnie ERD’O revisite le Chaperon rouge pour l’événement Sirènes et midi net orchestré par Lieux publics depuis 15 ans.

La sirène sonne et la troupe s’échauffe et suit le rythme. Edith Amsellem met en scène une classe de danse classique, et une élève, disputée pour un chignon mal fait. L’artiste interroge le corps des femmes, la transgression et l’émancipation. Ce Chaperon rouge « rebelle » s’élance alors au micro pour narrer une anecdote. Il parle de ses photos d’enfance, où sa mère le faisait poser. « Je me rappelle comment Maman me coiffait, me maquillait, me mettait en scène, comment il fallait pas bouger, comment il fallait rentrer le ventre, comment elle me demandait de prendre des poses », interpelle la danseuse, regardant les spectateurs un à un puis mimant les positions « Et quand j’en pouvais plus, elle me souriait, elle me disait « il faut souffrir pour être belle » ». Pour transition, la troupe se lance dans une danse désordonnée, des pelotes de laine rouges lancées en l’air. Fini les tendus et les pliés, les 17 danseuses cassent les codes.

Cette représentation intervient en amont de la création J’ai peur quand la nuit sombre, du 23 au 26 mai 2018 à Marseille, présentée par Le Merlan et La Criée. L’événement, également sur le thème du Chaperon rouge, mêle théâtre, musique et plastique et animera les parcs de la ville dans lesquels le public pourra circuler librement.

Sophie Pironnet (IEJ)

Laisser un commentaire