Canebière#12: entre tradition et modernité

Canebière#12: entre tradition et modernité

Dimanche 29 avril la Canebière prendra des airs de Broadway à l’occasion de la douzième édition des Dimanches de la Canebière. L’artère mythique de Marseille sera une nouvelle fois entièrement piétonnisée. Pour cette édition la mairie des 1er et 7ème ainsi que les associations qui participent à l’aventure ont eu pour objectif d’amener de la culture urbaine à travers la musique et le Street art. Plusieurs artistes s’inscrivant dans le mouvement seront présents toute la journée. A partir de mardi le collectif « Juxtapoz » commence une immense fresque de la plasticienne Maurice sur la façade de l’ancienne mairie, l’oeuvre finie sera visible dimanche. Les passants pourront aussi découvrir un film rétrospectif du déroulement de la performance, sur un écran géant posté devant la nouvelle mairie au 61. Dans ces nouveaux locaux, les travaux d’Antonin Heck seront mis en valeur. « L’ambition est d’aller au delà du service public en proposant les locaux de la mairie Arty à de nombreux artistes », a déclaré lundi la maire du secteur Sabine Bernasconi lors de la conférence de presse.

©Sophie Pironnet

Tout au long de la journée la Canebière rythmera aux sons des artistes  urbains: le Festival Impressions Visuelles et Sonores fera sa Block Party, aux platines DJ DAZ. Pour terminer la journée sur un bon rythme, La Mesón a réalisée une programmation autour des musiques électroniques et urbaines, spéciale Marsatac.

Sabine Bernasconi, maire des 1er et 7ème arrondissement et initiatrice des dimanches tient aussi à garder un lien avec l’histoire. Pour cela plusieurs rappels historiques:  une conférence pour célébrer les 250 ans de l’anniversaire de naissance de Chateaubriand à l’Académie des Sciences et Lettres, un peu plus tard, un hommage sera rendu à Jacques Brel dans la grande Église des réformés.

La tradition aussi car l’événement Les Dimanches de la Canebière est devenu un rendez-vous mensuel incontournable pour plusieurs lieux de la rue, notamment l’Hôtel Le Ryad et la Fabulerie présents depuis la première édition, il y a maintenant plus d’un an. A cela s’ajoute des petits nouveaux, c’est le cas de La Mercerie où il sera possible de déguster les plats concoctés par le chef cuisinier Harry Cummins qui s’ appuie sur les producteurs locaux. Comme à Brodway, le modèle de la maire du secteur, les passants pourront déambuler en toute sécurité sous le soleil printanier enfin présent pour Les Dimanches de la Canebière.

Vincent Tolmau (IEJ 2)

Tout le programme en quelques clics: clic

Laisser un commentaire