Une drôle de fête

Une drôle de fête

A l’occasion de la fête du vélo, le dimanche 3 juin, des centaines de personnes ont manifesté sur la Canebière. 

Tous unis comme un seul homme derrière la banderole: « Le vélo à Marseille à jamais les derniers », les cyclistes phocéens n’en peuvent plus… Leur ville est désormais classée dernière des onze plus grandes villes de France en ce qui concerne les conditions de vie des cyclistes. Ce classement est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. En accord avec les associations, « collectif Vélos en Villes » et « Vélos Sapiens » notamment, la journée a commencé par une manifestation revendicative. La fête c’est cool mais la sécurité des usagers des deux roues passe avant tout.

« Le collectif Vélo en Ville » a affirmé sa position sur la Canebière: « Cette année avec le baromètre qui nous classe dernière des 316 villes de France, on est forcément plus revendicatif ». 

Après avoir manifesté, les cyclistes ont pu célébrer la fête du Vélo avec l‘idée du devoir accompli. Au programme: concours, défilés et animations sur le Prado. Ils espèrent désormais avoir été entendu car la situation devient très préoccupante pour les usagers du vélo à Marseille…

 

Vincent Tolmau (IEJ 2)

Laisser un commentaire