Canebière #14: Musique et Parkour pour rythmer la journée

Canebière #14: Musique et Parkour pour rythmer la journée

Ce dimanche, s’est tenue la 14ème édition des dimanches de la Canebière, le dernier en attendant la rentrée en septembre. Malgré la forte chaleur présente sur Marseille et la course de F1 au Castellet, les Marseillais étaient nombreux à déambuler sur La Canebière. Ils ont pu ainsi profiter d’animations très diverses : des représentations artistiques et musicales se tenaient au milieu des courses effrénées des free-runners et des ventes d’objets en tout genre. Tout le monde a pu trouver son compte.

Le mois dernier l’Afrique était à l’honneur mais les dimanches n’avaient pas eu la réussite escomptée. La faute, entre autres, à la fête des mères. Pour Canebière#14 la mairie (LR) de secteur à l’initiative du projet lancé en 2016 a été épaulée par la Présidente (LR) du Conseil Départemental qui a pris en charge la programmation de cette journée festive orchestrée par Lieux Publics (centre national de création en espace public) basé à Marseille.

Pour cette dernière édition avant une pause bien méritée, le bal a été lancé parChorus ©Charles Gandolfole “Chrorus” de Ray Lee. Juste en face, les free-runners, nom donné aux pratiquants du Parkour, ont tout au long de la journée exécuté des danses et des sauts spectaculaires, ponctués par les applaudissements enthousiastes du public. “C’est vraiment exceptionnel ce qu’ils font, parfois ils me font vraiment peur”, s’enthousiasme Christine, mère au foyer. L’animation a suscité un énorme intérêt, et les Marseillais pouvaient même s’y essayer. Des échafaudages ont été disposés sur le Square Léon Blum, et chacun pouvait grimper dessus pour s’entraîner, sous l’œil et les conseils des Free-Runners. Chacun pouvait s’adapter aux activités en fonction de son niveau. Pour les moins aguerris, il s’agissait déjà d’arriver à faire un salto à même le sol. “J’ai emmené mon fils ce matin, et il ne s’arrête plus!”, lance Valérie, maîtresse d’école.

©Thomas Izart« Amour à la table » faisait partie également des curiosités de cette journée. Chapeautée par l’association Lieux Publics, 26 acteurs « entablés », c’est-à-dire véritablement incrustés dans des tables, ont livré une performance ésotérique. Entre 11 heures et 13 heures, en plein cœur du cours Saint-Louis, ils se faufilaient au milieu des passants, apostrophaient certains d’entre eux et discutaient ensemble gaiement. De nombreux passants étaient dans l’incompréhension, à l’image d’Anna, Marseillaise de 26 ans « Je n’ai pas tout compris, mais le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est original », a-t-elle confié. D’autres y ont vu un moment de convivialité bon-enfant. “Je trouve ça amusant, ça change de ce qu’on voit tous les jours et ça fait plaisir à voir” a déclaré Roger qui a profité des animations toute la journée.

Autre attraction de la journée : à la place du Lycée Thiers, une scène musicale a pris place place à l’ombre des platanes. Plusieurs chorales se sont succédé au cours de la journée, dont deux composées d’enfants. Avec celle de l’Ecole Elémentaire de La Busserine  elles ont offert un spectacle divertissant, chaleureux et émouvant sous le regard de nombreux passants et de leurs parents. “Ils étaient mignons. Honnêtement, la foule ne les a pas impressionnés, c’était vraiment une belle performance”, se félicite Sébastien, étudiant.

La journée s’est achevée avec la musique de l’installation sonore du “Chorus” de Ray Lee qui aura rythmé cette 14ème édition des Dimanches de La Canebière. Tous les ingrédients étaient là pour une journée réussie et enrichissante.

Charles Gandolfo et Thomas Izart (IEJ)

Portofolio de la journée par Sophie Pironnet (IEJ)

Retrouver des images aussi sur Instagram et Twitter

Laisser un commentaire