LA RUE SAINT-FERREOL ATTEND UN RENOUVEAU

LA RUE SAINT-FERREOL ATTEND UN RENOUVEAU

Les galeries Lafayette de la rue Saint-Ferréol ont mis la clé sous la porte en février 2018. Depuis l’affluence semble avoir diminué dans la rue piétonne.

 “C’est vrai qu’hormis la saison estivale il y a beaucoup moins de monde rue Saint-Ferréol, c’est dommage que les galeries Lafayette aient fermées” déplore Melina, une habitante de la rue piétonne du 1er arrondissement de Marseille. Les Galeries Lafayette étaient l’une des principales attractions de la rue piétonne. Depuis mai c’est au Prado que le magasin a muté et pour beaucoup de personnes ce nouveau magasin n’est pas du même acabit que le précédent” le magasin Galeries Lafayette du Prado est moins bon que celui qui était ici” affirme une marseillaise. Pour certains commerçants c’est le côté financier qui est mis à mal “il y a moins de personnes qui fréquentent la rue maintenant, notre chiffre d’affaire est en baisse depuis que les Galeries ne sont plus là, la différence est considérable” dit une employé d’Yves Rocher, magasin situé à quelques mètres des anciennes galeries.

Les anciens habitués du grand magasin semblent davantage se diriger vers le Centre-Bourse qui a été rénové

“C’est vrai qu’aujourd’hui pour aller faire du shopping je vais plus au Centre-Bourse qu’à la rue St-Fé où j’allais beaucoup avant” déclare une étudiante. Les anciennes Nouvelles Galeries passées depuis longtemps à  l’enseigne des Galeries Lafayette du Centre Bourse ont parallèlement fait peau neuve . “Il y a eu un effet de nouveauté avec les terrasses du port, le Centre-Bourse et même avec le Prado” ajoute Nathalie 27 ans, qui s’adonne de temps en temps au lèche vitrine “et la fermeture des galeries a St-Fé n’arrange rien pour cette rue”.

Cependant Sabine Bernasconi, maire (LR) des 1er et 7e a essayé de rassurer tout le monde en qualifiant ce phénomène de mutation, ce qui veut dire que l’avenir de la rue piétonne est juste dans une mauvaise passe, et que des projets vont assurément voir le jour d’ici peu.

Aloys EUGENE (IEJ)

Interrogées il y a un an quant au devenir des quelque 16.000m² des Galeries de la rue St Fé sur 9 niveaux, les élues (LR) de la mairie centrale au commerce au centre-ville et à l’urbanisme Solange Biaggi et Laure Agnès Caradec ne s’étaient pas montrées inquiètes:
S.B :Le groupe Virgil va investir près de 25M€ pour racheter le fonds et les murs. Il vacréeren plein centre-ville de Marseilleun espace coworking avec de nombreux bureaux et une centaine d’appartements connectés. Ce seront des appartements de deux, trois et quatre pièces pour les familles qui arrivent en location moyenne durée. Des appartements haut de gamme avec un roof top, un spa, une salle de gym et des magasins en rez-de-chaussée et 1er. Quand des gens investissent c’est qu’il y a du potentiel. Et nous, puissance publique nous accompagnons
L-A.C :Pour qu’il y ait des clients dans les commerces, il faut qu’il y ait des habitants. Aujourd’hui, on assiste à un changement avec des gens qui veulent revenir en centre-ville pour habiter. Pour ce faire, il faut que l’on accompagne soit des bailleurs soit des investisseurs privés qui donnent des logements de qualité et des grands logements.

Selon Ambition Centre-ville il devrait y avoir in fine vers 2020 après 2 ans de travaux 4.500m² de commerces sur 3 niveaux du sous-sol au 1er étage, une résidence”The Babel Community” du 2e au 7e étage comprenant près de 120 logements connectés dont 13 en coliving, un espace de coworking avec 100 postes de travail, une salle de fitness et un restaurant en Rooftop (ouvert 7j/7 de 8h à minuit) offrant une vue à 360° sur Marseille.

Porteurs du projet : Virgil, AG Real Estate France, Axis Immobilier 

A lire aussi Marseille Centre-Ville, le puzzle se met en place

Laisser un commentaire