Marseille derrière les bleus : Une nouvelle étoile sur Marseille

Marseille derrière les bleus : Une nouvelle étoile sur Marseille

Incroyable, inattendue, exceptionnelle, euphorisante, mémorable… Les adjectifs ne manquent pas pour qualifier l’instant de la victoire de ce dimanche 15 juillet, aux alentours de 19 heures. Dans la cité phocéenne, la folie et la liesse se sont emparées de tous les marseillais, fans de foot ou non. Une soirée pour célébrer cette deuxième étoile sur le maillot de notre équipe de football national.

« On l’attendait, et on l’a eu. Comme disait Thierry Roland, on peut mourir tranquille, le plus tard possible, mais on a vu la France gagner une Coupe du Monde, putain ! » exprime Marco, supporter en pleine extase et qui crie de plus vive voix qu’un chanteur d’opéra. Il représente l’ambiance générale à la sortie du Parc Chanot, qui a servi de fanzone de dernière minute pour cette finale historique. L’enceinte a accueilli plusieurs milliers de marseillais prêt a bravé la chaleur infernale de ce dimanche après-midi, dès 15 heures pétantes.

Deux écrans, 90 minutes intense et une victoire assez écrasante et spectaculaire 4 buts à 2 plus tard, la marée de drapeaux bleu blanc rouge et les « On est les Champions » ou autres chants de légende s’est mise en marche vers le Rond-Point du Prado, tel un seul homme. « Je suis mort de chaud, je suis plein de sueur, c’est dégueulasse mais je n’en ai rien à faire, on a gagné ! » constate Sarah, supportrice des bleus et de l’OM. Le spectacle était a retrouvé sur le Rond-Point du Prado jusqu’à Castellane.

La grande avenue était bleue de monde, sans que la foule bloque complètement la route comme on a pu le voir aux Champs-Elysées. Les klaxons à outrance, des scooters aux couleurs de la France, des supporters qui montent sur les voitures pour brandir le drapeau ou le maillot, l’ambiance était indéniablement très agitée et sans heurts particuliers. « Je ne verrai peut-être ça qu’une fois dans ma vie, mais l’émotion, elle est là, dans mon cœur et près de la deuxième étoile » explique Steve, en pointant du doigt la ou se trouvera la nouvelle étoile du maillot français.

Tout Marseille était investie par le football, avec des foules allant et venant entre les différents coins festifs de la ville et le cœur même de cette fête : le Vieux-Port. Les plongeons, les fumigènes, les cris, tout y était. Le cocktail de la fête, de l’amour, de l’union des marseillais qui durera jusqu’au bout de la nuit.

Ce cocktail fabuleux a pris un gout plus amer quand le Vieux-Port est entré dans la nuit noire, entre deux et trois heures du matin. Malgré le calme de l’après-euphorie, les supporters les plus noctambules ont pu assister a des bagarres entre marseillais légèrement trop alcoolisés, des vols de scooters avec utilisation de gaz lacrymogène ou jets de bières en verre, pas en plastique… Des heurts, il y en a eux mais tard, a l’abri de la foule qui est allé dormir les yeux pleins d’étoiles.

Et le lundi, la vie a repris son cours, avec des souvenirs plein la tête et plein les jambes. La France est championne du monde, et c’est le plus important. Maintenant, nous pouvons tous retourner à une activité normale, et profiter de ce bel et chaud été qui ne fait que commencer de la plus belle des manières…

Texte, photos et vidéo Guillaume Aledo (IEJ)

Laisser un commentaire