Mickey mousse sur la Canebière

Mickey mousse sur la Canebière

Pour les 90 ans de la célèbre souris imaginée en 1928 par Walt Disney, une « chasse au Mickey » est organisée à travers la ville de Marseille de la Canebière à la gare Saint Charles. Au total, trente graffs identiques sont à trouver sur les murs de la ville. Une œuvre créée par un artiste local, Rémy Uno, qui nous éclaire :

  • Pourquoi avoir choisi le titre « Quand je dormais en pyjama » ?

“C’est une figure de style, c’est pour dire que c’est en rapport avec certains détails de mon enfance. Pour la petite anecdote, à l’époque Mickey était retransmis à la télévision le samedi soir, je devais avoir 5 ou 6 ans à ce moment-là, et je dormais justement en pyjama.”

  • Pouvez-vous présenter davantage votre œuvre ?

“Eh bien cette œuvre est une peinture à huile, il m’a fallu 3 jours au total pour pouvoir la créer. Côté style je ne me suis pas trop posé de questions, puisque j’ai un style bien à moi, ma propre façon de reproduire le réel. Ce qui m’a en revanche demandé plus de réflexions c’est la partie technique, il fallait d’abord trouver un modèle de Mickey parmi les millions existant déjà, puis ensuite faire les découpages selon ma manière, et enfin tout redessiner.”

  • Mickey avait-il une place particulière dans votre enfance ?

“Il n’est pas important dans ma vie de tous les jours personnellement, à l’époque il n’y avait d’ailleurs pas eu beaucoup de dessins animés autour de lui, mais c’est un personnage qui a une certaine présence et qui est tout simplement mythique, c’est la figure de Disney. On peut notamment le comparer au signe de Batman qui est connu de tous depuis plus de 30 ans, même si l’on n’a pas forcément visionné de films ou série avec celui-ci.”

  • Est-ce que cet événement a pour but de vouloir faire rajeunir le mouvement de l’art ?

“A ce moment je pense que c’est plutôt Disney qui veut s’approprier une image plus rajeunissante puisque les jeunes sont particulièrement sensibles à tout ce qui est city, street art, la création d’images, comme c’est le cas avec ces œuvres. Je suppose que Disney veut se tourner vers les jeunes.”

  • Avez-vous eu des retours, positif ou négatif, par rapport à votre œuvre et l’événement en lui-même ?

“Non pas encore, personne ne m’a encore appelé pour me parler de ça ou me féliciter.”

————-

A l’occasion de l’événement autour des 90 ans de Mickey, plusieurs centaines de Marseillais ont publié des photos de l’œuvre sur le réseau social Instagram.

Justine, étudiante de 22 ans, fan de la célèbre souris : « je trouve ça bien de faire ce genre d’événements. En plus de pouvoir remporter un séjour à Disneyland Paris en publiant l’œuvre, ça permet aux parents de retomber en enfance en allant à la chasse aux Mickey Mouse à travers la ville de Marseille. Personnellement j’en ai trouvé 3 sur les 30, donc c’est un bon début ».

Margot, 35 ans, femme au foyer : « oui c’est sympa de faire ça, surtout à Marseille, pour une fois qu’il se passe des événements un peu hors du commun ici. Après personnellement ça ne m’intéresse pas plus que ça, évidemment si je passe devant une œuvre de Mickey je la prendrais en photo et la publierais ensuite mais si je n’en trouve pas je ne vais pas en faire tout un fromage ».

Flavien, 33 ans, père d’un enfant et vendeur de prêt à porter: « je ne savais absolument pas qu’il y avait ça à Marseille, il y a un petit manque de communication peut-être. Mais à part ça c’est tout bénef, ça permet aux plus âgés de retomber en enfance et aux plus jeunes de pouvoir s’amuser à chercher et découvrir un peu l’univers de Mickey. Peut-être bien que j’emmènerais mon fils de 5 ans trouver quelques Mickey, ça lui changera de sa tablette tactile ».

Jauffrey Ambrosino (IEJ)

A lire aussi La chasse au Mickey est ouverte

Laisser un commentaire