Piétonisation de la Canebiere, réactions

Piétonisation de la Canebiere, réactions

Que pensent les marseillais de la piétonisation de la Canebière ?

Après l’annonce d’une future piétonisation sur du bas de la Canebière pour 2020, l’interview de Sabine Bernasconi à la Provence de la semaine dernière fait polémique.

Des avis partagés 

Les avis sont partagés concernant le nouveau projet de la mairie. Les commerçants, les piétons et les automobilistes n’ont pas le même point de vue quant à la situation. Les commerces de la Canebière décrivent un manque de fréquentation de la part de leurs clientèles. Une vendeuse chez La Cure Gourmande explique les avantages de cette piétonisation : « Après le drame de la rue d’Aubagne, je pense que cela va permettre aux touristes de revenir se promener par ici. La Canebière est connue de manière ancestrale », insiste-t-elle. La commerçante apporte même quelques compléments au projet. « Ce serait une bonne idée d’installer une piste cyclable, pour rendre la Canebière encore plus vivante », s’écrie-t-elle.

Les piétons au cœur de la Canebière

Du côté des piétons, le plan n’est pas une échappatoire. Selon eux, le changement ne serait que négatif. « La piétonisation c’est bien, encore faut-il que les magasins soient attractifs ! », exprime Corinne Monaco, une passante habituée. « Je ne crois pas que cela va amener du changement, bien au contraire, la Canebière ne vivra plus puisqu’il n’y aura même plus de voiture », poursuit Corinne. Pour Stéphane, touristes pour le travail, la piétonisation serai un atout majeur de la Canebière. « Les rues piétonnes sont plus sécurisantes, moins bruyante et plus attractive. » raconte-il.

Des automobilistes mis de côté

Si les avis sont partagés du coté des piétons, les automobilistes refusent catégoriquement un tel changement. « Plus on bloque les routes et plus il y aura d’embouteillages ! Si la Canebière devient piétonne, ce ne sera plus la Canebière, » s’exclame un automobiliste marseillais. Les véhiculés sont d’avis que le projet ne fera pas non plus évoluer les commerçants : « Comment les piétons vont-ils se rendre en ville s’ils ne peuvent pas emprunter la Canebière ? C’est un axe principal de circulation du centre », continue l’automobiliste.

Sabine Bernasconi a déclaré que la piétonisation de la zone devrait être effectuée pour 2020. Les autres détails du projet ne sont pas encore communiqué, d’ailleurs certains passants et commerçants ignoraient encore l’existence de ce dessein.

Le gérant du kiosque à journaux à l’angle de la rue Daint-Ferréol regrette pour sa part que les nouveaux établissements ouverts sur cette artère mythique de l’hypercentre de Marseille soient en majorité des banques et des boutiques de téléphonie. “Il faut de la diversité et des lieux qui fidelisent la clientèle comme Hema, boutique à petits prix, ou Saladin, épicerie fine qui ont récemment ouvert de nouveles boutiques “, précise-t-il.

Loane Philippe (IEJ2)

Laisser un commentaire