Archives de
Mois : juin 2019

D2K#21: très très chaud

D2K#21: très très chaud

Nouvelle édition des « Dimanches de la Canebière » en cette période estivale. Malgré la chaleur, ils étaient encore nombreux à venir arpenter les allées pour découvrir ou redécouvrir les savoir-faire marseillais. 

Orchestrée par le Département des Bouches-du-Rhône, cette édition à mis à l’honneur la Gastronomie dans le cadre de MPG 2019. En plus de ce temps fort dédié à la Gastronomie, on pouvait retrouver les habituels rendez-vous musicaux, culturels, et artistiques qui ont fait le succès des « Dimanches de la Canebière».

Texte et vidéo Antoine Belbahar

Le centre-ville en pleine mutation

Le centre-ville en pleine mutation

centre villeDepuis 2016, les projets de rénovation autour du centre-ville de Marseille se multiplient. La ville et le Département ont décidé de conclure un partenariat afin d’agir le plus rapidement possible pour apporter des réponses concrètes aux attentes des Marseillais et la Métropole a ouvert un bureau d’information mobile sur la place du Général De Gaulle en bas de la Canebière.

Avec 100 millions d’euros débloqués en 3 ans pour transformer en profondeur le centre-ville de Marseille, le plan « Ambition Centre-Ville » est d’une ampleur sans précédente pour la cité phocéenne.  Pour reconquérir le centre-ville, 50 projets doivent voir le jour sur une période de 3 ans touchant des thématiques très disparates comme la propreté, l’aménagement des espaces publics, l’habitat, le commerce ou encore l’attractivité.

Parmi les grands projets de ce plan d’action on retrouve la rénovation de la rue Paradis, la rénovation de la voie et l’élargissement des trottoirs Place Fare Petites Maries, la rénovation de la Place du Marché des Capucins, la transformation de la Canebière ou encore la requalification du Port Antique.

« Depuis quelques temps c’est beaucoup plus agréable de se balader dans le centre-ville qui commence à reprendre des couleurs, il faut avouer que c’était devenu une horreur de se balader ici, mais c’est vrai que je commence à y revenir, notamment pour les dimanches de la Canebière qui sont une très bonne initiative. Malgré tout, les changements ne sont pas non plus sensationnels, il faudrait faire beaucoup plus pour observer un réel changement », confie Marie-Ange, Marseillaise habitant dans le centre-ville.

Les réactions des Marseillais face aux changements opérés sont mitigées. Si une partie voit cela comme une bonne chose, d’autres émettent des réserves quant aux avancées concrètes qu’apporteront ce plan d’action.

« Comme par hasard les projets de rénovation du centre-ville apparaissent l’année avant les élections municipales. Pour moi Gaudin essaye de montrer qu’il fait des choses dans la ville dans l’espoir de masquer son bilan catastrophique avant 2020. Pour ma part je n’ai pas remarqué de changement positif dans le centre-ville, les rues sont toujours aussi salles et l’insécurité est grandissante », déclare Philippe, Marseillais habitant du quartier de la Belle de Mai.

Texte et photos Antoine Belbahar (IEJ3)

Requalification du Port Antique

Requalification du Port Antique

Les travaux de requalification du Port Antique de Marseille devraient s’achever d’ici 3 mois après un an de chantier à deux pas de la Canebière. La rénovation de ce site archéologique, d’une richesse patrimoniale exceptionnelle, a pour but de le rendre plus accessible et compréhensible pour le public.

“Aujourd’hui, nous sommes réunis pour poser ensemble une première marche, une marche pour remonter le temps… Une marche qui conduit sur la voie antique encore visible dans le paysage urbain, et qui s’ouvre sur le jardin archéologique, la première salle à ciel ouvert du Musée d’Histoire de notre ville! », a déclaré Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, alors que les travaux de requalification du Port Antique débutaient le 25 septembre dernier.

Après le réaménagement complet du Musée en 2013 pour l’année Capitale Européenne de la Culture, la requalification du Port Antique marque la 2ème phase de travaux qui doit permettre de protéger le site et de le rendre plus lisible et plus compréhensible pour le public. En particulier avec de nouveaux aménagements et cheminements piétons réalisés à partir d’une nouvelle entrée pour le public côté rue Henri-Barbusse. Un escalier doit permettre un accès direct au “Jardin des vestiges” depuis la rue Henri Barbusse avec accès PMR (Personnes à mobilité réduite) depuis la billetterie. Cet escalier viendra dans le prolongement directe de la voie historique (axe patrimonial qui traverse la ville ancienne d’est en ouest, du Port antique au Panier).

Ce chantier d’un budget de 2 millions d’euros s’inscrit dans le projet “Ambition Centre-ville” lancé par la Ville de Marseille et ses partenaires de la métropole et du département pour le développement urbain, économique, culturel et patrimonial du centre-ville.

Classé monument Historique, ce parc archéologique de plus d’1 hectare a fait l’objet de diverses campagnes de travaux et d’aménagements depuis 1967, date du début des travaux de construction du Centre Bourse et la mise au jour des vestiges antiques. Mais l’opération actuelle est de loin la plus importante depuis la découverte des ruines.

Le Port antique deviendra la 1re salle à ciel ouvert du parcours chronologique du musée d’Histoire de Marseille. Les visiteurs passeront la porte monumentale de l’enceinte antique remise en valeur, puis chemineront sur la voie romaine pour redécouvrir les aménagements portuaires et funéraires, témoins de l’occupation continue du site depuis 26 siècles.

Le projet de requalification du site poursuit 5 objectifs majeurs, comme le prévoit « MarseilleCulture.fr »: tout d’abord conserver et mettre en valeur les vestiges antique qui constituent un patrimoine culturel inestimable. Ensuite proposer un aménagement paysager du site, améliorer les conditions d’accueil, d’accès et de cheminement sur le site de jour comme de nuit, connecter les vestiges à la ville moderne et enfin réaliser une surveillance archéologique approfondie du chantier pendant les travaux.

A trois mois de la fin du chantier, la transformation s’accélère. Les mois d’avril et mai ont marqué le début de la phase de « plantation », l’arrivée des végétaux va permettre de respecter la conservation des vestiges et comprendre intuitivement le site archéologique. En tout 11 500 végétaux ont été plantés. La fin des travaux du Port Antique est prévue pour fin septembre, il devrait être in auguré par le Maire de Marseille à l’occasion des Journées du Patrimoine et accessible au public à partir de cette date.

Texte et photos Antoine Belbahar (IEJ3)

 

D2K#21 Manifesta13 s’installe

D2K#21 Manifesta13 s’installe

Maison Figaro
©zal

L’Espace Culture de Marseille retrouve une nouvelle fonction sur la Canebière. Après les bénévoles de Marseille Capitale du sport 2017, Manifesta, la biennale d’art contemporain itinérante créée en 1997, y ouvre fin juin ses bureaux pour la première fois en France. Sous le nom de Manifesta13 ce sera la 13ème édition de cette biennale unique et originale qui se tiendra du 7 juin au 1er novembre 2020 dans Marseille et sa Métropole.

L’équipe #M13Team précise avoir installé ses bureaux sur la Canebière au numéro 42 à l’angle du cours Saint-Louis, centre de gravité de la ville et point zéro de la distance Marseille Paris. Cette ancienne maison bourgeoise modifiée sous Louis XIV était connue comme Maison du Figaro du nom de la boutique au rez-de chaussée, puis le magasin de vêtements féminins Muriel victime d’une rumeur malveillante dans les années 60 disant que les femmes qui y entraient se retrouvaient dans des harems…

Espace Culture de la ville depuis 1993, cette bâtisse mainte fois remaniée devient le siège de

Manifesta13 qui en a remodelé les volumes.  Réalisé par l’architecte Pierre Pavillon en 1675, Monument historique, ce bâtiment emblématique a été remanié par des artistes et des designers pour en transformer le rez-de-chaussée et le rendre accessible au public qui pourra l’investir ce dimanche 30 juin, de 11h à 18h, a annoncé Manifesta13.

D2K#21: “A nous de jouer” le 30 juin sur la Canebière

D2K#21: “A nous de jouer” le 30 juin sur la Canebière


Mise en page 1

En Mai dernier, les “Dimanches de la Canebière” fêtaient l’Espagne en restituant l’ambiance des “Falla” de Valence, au rythme de fanfares endiablées, rappelle Sabine Bernasconi, maire (LR) du premier secteur. Initiatrice des dimanches de la Canebière qui ont lieu chaque dimanche de fin de mois depuis janvier 2017 pour redynamiser le centre-ville de Marseille, elle annonce que la Gastronomie sera à l’honneur, dans le cadre de MPG2019 pour cette édition 2019, orchestrée par le Département,  le 30 juin.

Et à cette occasion, l’Art culinaire va prouver qu’il se marie à merveille avec les autres formes d’expression artistique mises en avant depuis maintenant trois ans par les “Dimanches de la Canebière”, ajoute-t-elle. Elle fait une brève présentation du 21ème dimanche de la Canebière (D2K#21) en introduction du dépliant édité par la mairie pour présenter les activités proposées toute cette journée de 10h à 18h sur cet axe central de Marseille piétonnisé et sécurisé du Vieux -Port aux Réformés.
À l’initiative de l’Association “À nous de jouer”, partenaire historique de l’événement, de nombreuses propositions vont faire voyager dans le monde merveilleux de la Gastronomie, suivant un parcours qui, selon l’expression désormais consacrée, vous amènera “de la graine à l’assiette”, en marge de ce temps fort dédié à nos papilles et à l’ensemble de nos sens, vous trouverez évidemment vos habituels points de rencontre culturels, artistiques et gourmands – notamment le marché de produits en “circuit court” et les bonnes tables du quartier – sur une
Canebière rendue aux piétons. Comme quoi, les “Arts de la Table” ont toujours été un peu chez eux aux “Dimanches de la Canebière”.
En tout, c’est plus d’une soixantaine rendez-vous qui vous attendent pour ce grand événement dominical, gourmand et festif.
Laboratoire de notre politique culturelle les “Dimanches de la Canebière” préfigurent la ville de demain : dynamique, inclusive et imaginative. Votre enthousiasme et votre fidélité à l’événement sont le meilleur des encouragements à nous renouveler et à nous dépasser.
Alors une nouvelle fois, soyez nombreux à nous rejoindre le Dimanche 30 juin 2019 pour la grande fête de la Gastronomie, invite la maire du premier secteur dans sa conclusion.

Voici les principaux événements à ne pas manquer:

Mise en page 1

Lire la suite Lire la suite

JNA : à la Vieille Charité

JNA : à la Vieille Charité

L’Histoire au cœur du village de l’archéologie. Situé au centre de la Vieille  Charité, un village éphémère consacré à l’archéologie a ouvert ses portes aux visiteurs pour la dixième édition des journées nationales de l’archéologie qui se sont déroulées du 14 au 16 juin.

Installé dans l’un des monuments historiques les plus emblématiques de la ville, ce village a permis de découvrir ou redécouvrir des périodes de l’histoire autour d’animations, expositions et divers ateliers. Plusieurs thèmes ont été mis en avant, un parcours archéologique destiné aux antiquités grecques, romaines et du proche-orient, un département sur l’Egypte Antique ainsi qu’une exposition sur le Sahara.

Retour en images sur le village de l’archéologie, la video: clic

Texte et images Antoine Bellbahar (IEJ3)

Archéologie: JNA/10ème

Archéologie: JNA/10ème

Les journées nationales de l’archéologie (JNA) de Marseille fêtent leurs 10 ans. Cette 10ème édition des journées nationales de l’archéologie se tenait du vendredi 14 juin au dimanche 16 juin. L’occasion pour les Marseillais de découvrir ou redécouvrir l’histoire de la cité phocéenne.

Pendant trois jours il a été possible de visiter les coulisses du patrimoine et de la recherche archéologique dans des lieux ouverts exceptionnellement au public.

13 sites dont 5 nouveaux ont participé à cet évènement qui permet de réunir passionnés d’histoire et simples curieux autour d’activités gratuites et diversifiés comme des animations, des ateliers ou encore des expositions.

Nouveauté de cette édition 2019, un village de l’archéologie a ouvert ses portes au Centre de la Vieille  Charité. Il reçoit, autour d’un camp militaire grec, les professionnels de l’archéologie et les chercheurs pour des ateliers sur le thème de la gastronomie dans l’histoire.

Carte des différents lieux à découvrir durant le week-end: clic

Antoine Belbahar (IEJ3)

7 familles dans les musées

7 familles dans les musées

7 famillesUn jeu des 7 familles pour découvrir les musées marseillais de façon originale.

Les musées marseillais ont décidé de sortir un jeu des 7 familles* afin de découvrir ou redécouvrir les musées de la cité phocéenne et ainsi inciter les Marseillais à venir les visiter. Cette initiative a pour but de développer une nouvelle approche pour se cultiver. Apprendre et se cultiver, certes, mais tout en s’amusant.

Les 7 musées qui prennent part au projet sont les suivants:
Musée d’Archéologie méditerranéenne (Centre de la Vieille Charité)
Musée d’Arts Africains, Océaniens, Amérindiens (MAAOA) (Centre de la Vieille Charité)
Musée d’Art contemporain de Marseille [MAC]
Musée des Arts décoratifs, de la Faïence et de la Mode (Château Borély)
Musée d’Histoire de Marseille
Musée des Beaux-Arts de Marseille
Musée Cantini, Art moderne

Le principe est simple, dans chaque famille (chaque musée), 6 personnages évoquent les différents genres ou thèmes artistiques (portraits, sculptures, paysages, marines et voyages, animaux, patrimoine bâti) présents dans les collections. Les règles du jeu sont celles d’un jeu de 7 familles classiques, le gagnant est celui qui à la fin de la partie possède le plus de familles devant lui.

Ce jeu indémodable est à destination des petits comme des grands, pour tous ceux qui souhaitent découvrir le patrimoine culturel marseillais. La ville de Marseille compte près de 120.000 œuvres de tous genres qui attirent chaque année des centaines de milliers de visiteurs.

Texte et photos Antoine BelBahar (IEJ3)

Dans chaque famille (chaque musée), 6 personnages évoquent les différents genres ou thèmes artistiques (portraits, sculptures, paysages, marines et voyages, animaux, patrimoine bâti) présents dans les collections.

Retrouvez le jeu de carte en vente dans les musées suivants : au Château Borély, au Musée des Beaux-Arts,au Musée d’Histoire de Marseille, au Musée Cantini et au Musée Grobet-Labadié.

 

*Prix du jeu 12,50€uros à acheter dans les musées participants.

 

 

 

D2K#21 : le département 13 invite

D2K#21 : le département 13 invite

Chaque année au mois de juin, dans le cadre des “Dimanches de la Canebière” organisés par la Mairie des 1er et 7e arrondissements, le Département des Bouches du-Rhône investit l’artère mythique de la cité phocéenne pour revisiter ce rendez-vous festif avec l’opération ” A nous de jouer ! “, annonce le département sur son site Internet.

Les « Dimanches de la Canebière » sont devenus le rendez-vous incontournable des marseillais à chaque fin de mois. L’Art et la Culture y sont célébrés dans une ambiance populaire et festive, dont l’artère mythique de notre ville, piétonnisée pour l’occasion, devient la scène vivante. Chacun s’est désormais approprié l’esprit des « Dimanches de la Canebière », savant dosage entre des « Temps forts » qui identifient chaque édition et créent la surprise, et des rendez-vous récurrents que l’on a plaisir à retrouver chaque mois, ajoute le département. Dans le cadre de la 4ème édition de « A nous de jouer » et MPG 2019, l’année marseillaise de la gastronomie, les Théâtres s’associent aux habitants, associations et acteurs culturels du territoire pour vous proposer une journée gourmande, artistique et festive ! La solidarité, la joie dans notre quartier et la revendication identitaire de notre territoire sont nos mots d’ordre ! pour cette 21ème édition des Dimanches de la Canebière (D2K#21).

LE CONCEPT 

« A nous de jouer » une expérience participative et festive : à VOUS de jouer ! De la graine à l’assiette, le public et les habitants du quartier seront invités à emprunter le tapis rouge de la gastronomie pour redécouvrir le cycle des aliments et se plonger au cœur de la richesse gourmande de notre territoire. Au fil des 4 saisons, de 4 couleurs, de 4 disciplines artistiques (cirque, danse, théâtre et musique), ce parcours participatif et artistique, du Théâtre du Gymnase à la place Charles de Gaulle, amènera le public à planter, faire pousser, récolter, cuisiner et déguster de façon intelligente et amusante !

Une expérience non-stop de 11h à 18h qui sera rythmée chaque heure par des performances artistiques et des temps forts !, conclut le communiqué du département des Bouches-du-Rhône.

Retrouvez le détail de la programmation communiquée par le département: clic