La Canebière piétonne

La Canebière piétonne

©zal

Les automobilistes pestent, les piétons râlent, les usagers des bus sont perdus. le Centre-Ville est bloqué. Depuis le 1er juillet le bas de la Canebière est bouché non par une sardinade mais par des pelleteuses pour des travaux de voirie. Le but est de rendre la Canebière totalement piétonne et d’installer des plots très résistants anti-intrusion de véhicule fou.

Après le lancement début mars des travaux de réhabilitation du Centre-Ville commencés par la place Jean Ballard, le cours d’Estienne d’Orves et la rue Bir Hakeim, le terminal de la rue des Fabres a été supprimé et les bus ont été déroutés. Des travaux qui doivent se poursuivre dans une deuxième phase jusqu’au cours Saint-Louis sur la Canebière d’un côté et la poste Colbert enfin rénovée de l’autre. Pour expliquer ces changements aux passants, des étudiants distribuent des tracts de MarseilleChange autour d’une boutique d’information éphémère place du Général De Gaulle en face de la Chambre de Commerce.

Une requalification que la maire (LR) du secteur Sabine Bernasconi déclare souhaiter depuis le début de son mandat, “avec notamment une volonté claire d’un espace apaisé permettant notamment la mobilité douce avec des parcours cyclables connectés”. Elle l’avait annoncé dès 2016 dans sa volonté de reprendre en main la Canebière et d’en faire un “Broadway marseillais” piéton. La Canebière des années 30 pouvait ressembler au Broadway/42ème rue d’antan, avec ses cafés concert ses salles de spectacle et ses hôtels de luxe. Le chemin est encore long pour retrouver ce lustre.

“La création des “Dimanches de la Canebière” (en 2017) était sa préfiguration, et je suis heureuse de voir aboutir ce projet important pour la Ville de Marseille grâce au financement du Département des Département des Bouches-du-Rhône et d’Aix Marseille Provence Métropole”, a-t-elle précisé sur son compte Facebook. Marseille Change, et tout comme Martine Vassal, (présidente LR du département et de la Métropole) je souhaite que notre Centre-Ville soit accessible et pratique pour tous”, a-t-elle ajouté. “Ensemble continuons de transformer Marseille” a-t-elle conclu espérant entraîner l’adhésion des marseillais. Ceux du quartier rencontrés apprécient mais se disent plus préoccupés de réhabilitation de l’habitat indigne que de piétonnisation du centre-ville.

al/

En savoir plus sur Marseille Change: clic

Laisser un commentaire