La Canebière a son espace Manifesta

La Canebière a son espace Manifesta

On travaille depuis un an maintenant et nous avons créé des liens forts, un trait d’union avec les citoyens et vous pour faire renaître cet espace culturel, ce lieu historique central “ a annoncé Hedwig Fijen, la directrice et créatrice hollandaise de la biennale internationale d’art Manifesta, lors de l’inauguration de l’espace Manifesta13 au 42 de la Canebière. Des vitres neuves ont remplacé les planches cachant les vitrines brisées lors de manifestations.

C’est dans cette “Maison du Figaro” datant du XVIIème siècle que Manifesta installe son quartier général, au croisement du cours Saint-Louis et de la Canebière. Cette bâtisse a traversé les siècles depuis 1645. Elle est construite dans le cadre de travaux de rénovation et d’élargissement de la Canebière à cette époque. Cette maison a depuis toujours servi une certaine idée de l’art. Son dernier occupant pérenne était l’Espace Culture de la Ville de Marseille.

Au travers de ce lieu emblématique et central, la directrice et créatrice de Manifesta imagine un endroit de rencontre et de collaboration entre les artistes locaux nationaux et internationaux. Mais elle veut aussi un espace “ ancré dans son territoire ”, et espère un bouillonnement entre tous les acteurs réunis autour de Manifesta 13. “ Notre tradition est la curiosité, Marseille est une terre d’accueil propice, Traits d’union.s (titre de cette 13ème édition de Manifesta) va servir de fil rouge, mais nous n’allons pas attendre le 7 juin pour investir la ville “, détaille Hedwig Fijen. En effet, si la biennale s’installe du 7 juin au 1er novembre 2020, pour installer durablement ses “racines”, les 30 premiers artistes sélectionnés vont arriver dans les trois prochaines semaines afin de se “ renseigner et de s’instruire sur Marseille”.

Lors de l’inauguration, Marie-Hélène Feraud-Gregori, conseillère municipale délégué à l’Opéra, à l’Odéon et à l’art contemporain qui s’est beaucoup impliquée pour faire venir Manifesta à Marseille, a tenu à souligner “l’élément remarquable” que représente le 42 de la Canebière : “ C’est un lieu qui s’est imposé comme nécessaire, en plein cœur du triangle d’or marseillais, les artistes ont besoin de cette vie ”.

“ C’est une biennale à la fois européenne et itinérante qui porte haut les valeurs de l’art contemporain, sur la Canebière, qui vit une véritable requalification le patrimoine et la culture sont des marqueurs forts du vivre ensemble, Marseille apporte de son aura et de son âme “ a affirmé la maire (LR) de secteur Sabine Bernasconi, qui représentait pour l’occasion la présidente de la métropole Aix-Marseille, Martine Vassal.

Manifesta 13 se place d’ailleurs sous le haut patronage d’Emmanuel Macron, ce qui signifie “ une valeur symbolique “, selon Nicolas Dufaud, secrétaire général adjoint de la préfecture des Bouches-du-Rhone. Mais aussi cela signifie aussi des financements étalés sur 3 ans de la part du gouvernement pour Manifesta 13.

Hedwig Lijen a manifesté une forte volonté d’inscrire le projet localement, pour cela un tarif spécial sera proposé pour les habitants de la Région pour un programme qui sera annoncé bientôt avec une partie des premières dates importantes.

Théo Potié  (IEJ3)

 

 

Laisser un commentaire