Archives de
Auteur : vtolmau

Vieux-Port : un port de plaisance ?

Vieux-Port : un port de plaisance ?

 

Avec la nouvelle gare maritime, c’est tout un secteur qui se dessine comme un port de plaisance. Depuis 2013 et le projet de requalification du Vieux-Port, la ville essaie d’attirer les touristes en multipliant les aménagements. Pour les marseillais, leur Vieux-Port est toujours un lieu de rassemblement et ces ajustements n’ont fait qu’améliorer leur quotidien. 

©zal

Entre lieu de vie incontournable des marseillais et port de plaisance, le Vieux-Port retrouve une place importante au sein de la cité phocéenne. Auparavant et jusqu’au 19e siècle, il était le cœur économique de Marseille. Le port était une véritable plaque tournante avec une activité maritime très intense. Peu à peu le Vieux-Port a perdu de son prestige avec le déplacement des activités maritimes.

©zal

©zal

Les excursions maritimes présentent de nombreux atouts pour la ville. Le cadre est idyllique : quand le bateau démarre, le soleil tape, le mistral souffle, on entend les mouettes et le clapotis de l’eau, les paysages sont à couper le souffle, sur la gauche, Notre-Dame de la Garde et sur la droite le Mucem accolé au Fort Saint-Jean … Une véritable carte postale !

Toujours un lieu de vie pour les marseillais

Malgré les nombreux aménagements, le Vieux-Port a gardé son charme. Les marseillais prennent toujours plaisir à venir flâner le week-end et tous les matins, sur le quai des Belges, où se tient le traditionnel marché aux poissons. Le projet de réaménagement du Vieux-Port, récompensé par plusieurs prix internationaux, comme celui du meilleur espace public européen 2014, avec des trottoirs plus larges destinés aux piétons, a conquis de nombreux marseillais. Désormais, ils attendent avec impatience la future piste cyclable sur la Corniche Kennedy prévue pour 2022.

Vincent Tolmau (IEJ3)

Une seconde vie pour la poste Colbert et la rue de la République

Une seconde vie pour la poste Colbert et la rue de la République

La rue de la République se meurt… En cette période de Noël, les passants se promenant sur ces belles allées découvrent, parfois avec stupéfaction, que la plupart des enseignes, installées depuis la rénovation, ont déjà fermées. Après plusieurs années de travaux de requalification, l’une des plus belles artères de Marseille n’attire toujours pas. Et pour sauver la République, ce n’est pas le président mais le groupe La Poste qui arrive en héros.

Lire la suite Lire la suite

Vers une gentrification du centre-ville ?

Vers une gentrification du centre-ville ?

Le cœur de ville de Marseille a été endeuillé, le 5 novembre, par l’effondrement de deux immeubles vétustes de la rue d’Aubagne. Huit morts ont été retrouvés sous les décombres.

« Quinze jours après le drame, plus de cent-dix immeubles ont été évacués, une grande partie par mesure de précaution, en attente de l’avis des experts mandatés par le tribunal administratif et plus de mille personnes ont été évacués, dont 800 ont été relogés par la ville », a déclaré l’adjoint aux Marins-Pompiers de Marseille qui a tenu un point presse le 19 novembre.

La vétusté des immeubles est un problème de longue date, conscient de cela, la municipalité a lancé depuis 2016, un plan baptisé « Ambition centre-ville ». À travers ce plan, une cinquantaine d’opérations sont actuellement menées ou vont être menées. Le but de la municipalité est de développer une nouvelle attractivité économique, commerciale, sociale, touristique, culturelle et résidentielle.

Après le drame de la rue d’Aubagne, une question se pose :  Cette réhabilitation n’a t’-elle pas pour l’instant privilégier les grands axes, oubliant les petites rues populaires ?

Lire la suite Lire la suite

D2K#16 : une promenade historique avec un brin de folie

D2K#16 : une promenade historique avec un brin de folie

28 octobre, 16 ème Dimanches de la Canebière,

En arrivant sur la mythique artère de Marseille, je me précipite vers le marché. Les producteurs locaux sont heureux, la pluie a cessé de tomber. ” On a vraiment eu peur, mais le soleil est sorti au bon moment”, se réjouit un exposant. Je profite de l’ambiance du marché pour remonter la Canebière, en direction du Green Bear Coffee. Il est temps pour moi de programmer ma journée. Tout en buvant mon café, je prends connaissance des principaux événements de la journée. Bien évidemment pour me repérer sur le Broadway Marseillais, je m’aide du dépliant proposé par la mairie du 1er et 7 ème arrondissements et de la carte interactive réalisée par  la Hune de Canebière. C’est décidé, je débuterai par le hall de la mairie. Il est 11 heures, ma balade peut commencer…

Sur la Canebière, il est maintenant célèbre. L’auteur-compositeur marseillais, Cyril Gump, à une nouvelle fois attiré de nombreux passants avec ses reprises Blues. Malheureusement pour le guitariste, le cadre n’était pas idéal.

Démarrage en douceur, je m'amuse dans le hall de la mairie de secteur ! Dans le cadre du Mois de l'Ecologie Positive, plusieurs jeux éducatifs sont proposés. Pour sensibiliser les parents et les enfants sur la préservation de l'environnement et montrer les bons gestes à adopter pour le développement durable, la mairie a mis les petits plats dans les grands, pour le plus grand plaisir des familles !

 Démarrage en douceur, je m’amuse dans le hall de la mairie de secteur ! Dans le cadre du Mois de l’ Ecologie Positive, plusieurs jeux éducatifs sont proposés. Pour sensibiliser les parents et les enfants sur le développement durable et montrer les bons gestes à adopter, la mairie a mis les petits plats dans les grands !

Après un intermède musical, il est temps pour moi de me restaurer. Cela tombe bien, juste en face de Cyril Gump, se trouve l’espace pique-nique ! En cette fin du mois d’octobre, le froid commence à se faire ressentir. Pour me réchauffer, les marrons chauds sont les bienvenus !

 

Enfin réchauffé, je peux désormais me rendre devant le centre incendie de secours de la Canebière. Arrivé sur place, me voilà retourné dans le passé, plus précisément au 28 octobre 1938, triste date pour Marseille. Il est difficile de me faufiler entre les riverains, venus nombreux pour assister à cette reconstitution historique de l’incendie des Nouvelles Galeries. Les petits comme les grands admirent avec attention la scène.

 

 

 

 

 

 

Generik VapeurL’incendie éteint, la Canebière est une nouvelle fois en feu ! Generik Vapeur est en route et la folie s’installe sur la mythique artère de Marseille ! Au rythme de la musique et munis de bambous, la population leur sert de cadre. Un moment inoubliable immortalisé par le photographe du groupe Generik vapeur !

Tout au long de la journée, l’ambiance était au rendez-vous, malheureusement de nombreux évènements n’ont pas eu lieu l’après-midi à cause des intempéries.

Vincent Tolmau (IEJ 3)

D’autres images par Loane Philippe (IEJ2) sur Twitter & instagram