Archives de
Catégorie : Évènements

Évènements de la Canebière

« Dans ma maison » Canebière #10

« Dans ma maison » Canebière #10

L’association « Les têtes de l’Art » a fait appel à Tania Alice pour la création d’une installation unique pour ce dixième Dimanche de la Canebière. Au cœur de cette performance relationnelle, des communautés marseillaises diverses partageront leurs coutumes et savoir-faire avec les passants.

Des pièces de maison vont s’élever sur la Canebière à 12h, une cuisine, une salle de bain, un salon, un bureau et un jardin. À l’intérieur, un ou plusieurs travailleurs sociaux réaliseront des activités de 15h à 17h30.28342803_557988534580281_277321884_o(1)

Vous pourrez partager un repas dans la cuisine, assister à des activités administratives et poétique dans le bureau, discuter dans un lit et même jardiner sur la Canebière.

« Les passants sont invités à partager des moments intimes du quotidien »

C’est l’envie de partager qui régnera dans cette maison. Les créateurs ont fait appel à diverses communautés marseillaises pour « créer une micro-utopie participative dans laquelle chacun trouve sa place ». En effet, L’association « La Tête de L’art » a pour but de lutter contre la discrimination sous toutes ses formes.

Lire la suite Lire la suite

Une nuit pour déclarer sa flamme

Une nuit pour déclarer sa flamme

La Saint-Valentin, jour des Amoureux, a été choisi par l’association MP2018 dirigée par l’armateur Raymond Vidil pour lancer le slogan “Quel Amour ! “. 45 000 personnes étaient présentes sur le Vieux-Port, ce soir-là. Au programme, feu d’artifice et expositions au Mucem, l’un des principaux partenaires,  sur le thème de l’Amour.

Il est presque 19 heures, les Marseillais affluent pour voir le lancement de MP 2018. Le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, arrive au Vieux-Port pour inaugurer cette soirée. Une voix s’élève, un homme semble flotter sur l’eau, il dévoile les festivités qui auront lieu ce soir et les sept prochains mois. La voix nous parle d’amour, chantonne un poème de Germain Nouveau « le Baiser », en nous entraînant avec lui dans un moment unique.

La voix, amène notre regard sur un autre objet flottant, deux hommes surgissent, illuminé par des leds, ils tourbillonnent au rythme de la musique, leur pied s’enflamment grâce à des sparklers (cierge magique). Un immense cœur rouge embrasse le ciel de Marseille, le feu d’artifice débute. «Magique », « splendide », « féerique », les mots fusent de la part des spectateurs émerveillaient par le tableau. Un bateau emmène, deux autres créatures lumineuses, d’un côté de l’autre du port, jusqu’à ce qu’ils s’enflamment à l’aide des sparklers. La lumière se reflète dans l’eau; on ne distingue plus le réel du reflet.

La voix stoppe le feu d’artifice pour laisser une minute aux spectateurs de se montrer leur amour avec le Grand Baiser. De toutes parts, les couples se regardent, se rapprochent pour s’échanger le baiser de la Saint-Valentin. Le feu reprend de plus belle, les Marseillais sont transportés dans un autre lieu, un autre monde, un monde imaginaire ou se mêlent les couleurs. Le bouquet final inonde le Vieux-Port de mille et une lumières sous les yeux charmés des Marseillais.

Mais la soirée n’est pas finie pour les amoureux, tous les curieux sont attendus au Mucem pour une nuit chargée d’amour.

À suivre …

Le Grand Baiser
Les Siam’s

Dimanche, Canebière # 10 parade de l’année du chien 🗓

Dimanche, Canebière # 10 parade de l’année du chien 🗓

Le nouvel an chinois de l’année du chien sera célébrée sur la Canebière dimanche à l’occasion du 10ème dimanche de la Canebière pour la reprise de ces manifestations dominicales en 2018, a annoncé la maire (LR) de secteur Sabine Bernasconi. Elle s’est réjouie de la poursuite de ces festivités du dernier dimanche de chaque mois dans cette voie sécurisée et piétonnisée (sauf deux mois d’hiver et deux mois d’été) qui sont « une préfiguration du centre-ville de demain ».

Sabine Bernasconi ©zal

« Le centre-ville piétonnisé est envisagé par la mairie » a-t-elle ajouté précisant que ces manifestations étaient une « réaffirmation de la vocation culturelle du centre-ville ». Elle a enfin annoncé le « développement d’un quartier asiatique rue Thubaneau » là où sont installés les commerces de gros qui doivent progressivement rejoindre la nouvelle entité du MIF68 (Marseille International Fashion Center) de textile chinois dans les quartiers nord en contrebas de Grand Littoral. « C’est une nouvelle étape dans les relations entre la Chine et Marseille », a-t-elle poursuivi.

« Vers un Chinatown à Marseille » a indiqué l’élue qui avait lancé en 2015 l’idée des dimanches de la Canebière pour faire de cette artère mythique de la ville un « Broadway marseillais ». Un an après le lancement de l’opération en janvier 2017 elle s’est déclarée très satisfaite de la reprise de ces manifestations dans une voie apaisée qui a déjà accueilli près de 130.000 personnes lors des dix premières éditions en 2017.

Pour cette dixième édition, une grande parade du Dragon et du Lion et dix groupes de danseurs sont attendus a précisé la maire (LR) du secteur Sabine Bernasconi lors de la présentation du programme. Il y aura près de 500 participants dont des professionnels venus de Chine pour un défilé festif de plus de deux heures du kiosque à musique en haut de la Canebière à partir de 14 heures jusqu’au carrefour Saint-Louis/Belsunce a ajouté Zhu Liying, Consul Général de Chine à Marseille.

S. Bernasconi, D. Bluzet, Z. Liying ©zal

« Il s’agit de montrer la participation de la communauté chinoise avec la Ville de Marseille », a ajouté le représentant de Pékin. « C’est une grande première, pas seulement une fête pour les chinois mais avec tout le monde notamment à Marseille, ville de brassage culturel» a-t-il dit. Il s’est félicité de l’importance des relations entre la Chine et la ville de Marseille qualifiée de « point de départ de la route de la soie » avec l’ouverture du pole des grossistes du textile MIF68 avec 200 fabriques chinoises. En cette nouvelle année il a souhaité une « année de richesses » aux habitants de Marseille où nombre d’entreprises chinoises s’installent comme notamment l’incubateur Tech Code et le fabricant de pneus verts Quechen.

« La Canebière est une zone d’attractivité et de la joie d’être ensemble », a résumé Dominique Bluzet, directeur des théâtres du Gymnase et des Bernardines situés sur cette artère qui a perdu de sa splendeur. Il a rappelé que les associations, près d’une centaine impliquées dans les animations des dimanches, prennent sur leur budget pour « une action politique au sens large » pour les « noces d’un territoire ». Il souligne enfin mardi lors de cette conférence de presse de rentrée que c’est la première fois, avec les dimanches de la Canebière, qu’il y a une « solidarité » entre les acteurs culturels et la mairie. Il a aussi salué la Chine pour sa présence active « qui a toujours su mélanger culture et commerce ».

Le dimanche 25 la Canebière sera piétonnisée et sécurisée à partir de 10 heures jusqu’à 17h. Il y aura encore les rendez-vous réguliers avec le retour du marché sur le thème de l’Asie. Les amateurs de musique pourront poursuivre la journée à La Meson pour la dixième édition de ses concerts des concerts et prolonger à la brasserie des Danaïdes cours Joseph Thierry.

al/

Le programme en quelques clics: clic et la l’association Marseille Centre reclic

 

1001 nuits: déclarer sa flamme au territoire à pied, Canebière #10

1001 nuits: déclarer sa flamme au territoire à pied, Canebière #10

 

Du 17 février au 2 septembre 2018 « 1001 NUITS » invite à la découverte et redécouverte  du département à travers des randonnées instructives et romanesque. Le bureau des guides GR2013 est à l’origine du projet en partenariat avec la Fédération des Randonneurs du département et My Provence.

Le 25 février, à l’occasion du 10ème dimanche de la Canebière, le local pour les artistes marcheurs du GR 2013 situé au 152 Canebière sera ouvert. Le public pourra profiter d’une « micro galerie » en vitrine pour informer sur l’initiative « 1001 NUITS ».

1001 nuits c’est: une vingtaine de rendez-vous, des lieux insolites, des concerts, des lectures, des expositions, des rencontres… Pendant huit mois le bureau des guides organise ainsi plusieurs événements autour de Marseille capitale de l’amour (MP2018). Ce projet est l’initiative du Bureau des guides GR2013 qui est un mouvement d’artistes marcheurs crée à l’occasion de Marseille Capitale Européenne de la Culture en 2013.  « Le but de cette marche d’approche est de créer du lien et d’insuffler du récit dans le département », souligne Marielle Agboton, chargée de la communication pour le Bureau des guides GR 2013. Plus particulièrement dans le cadre de MP2018, l’occasion est formidable pour déclarer sa flamme au territoire.

Un événement dans le temps et dans le style avec des textes historiques ainsi que des plus récents. Une collecte de hors séries et des légendes qui ont fait le récit du territoire a notamment été organisée pour l’événement.

Une première édition « Marseille à pied »

Samedi 17 février, une marche de quatre heures était prévue pour l’ouverture des « 1001 nuits ». « Les excursionnistes marseillais proposaient de traverser différents quartiers et découvrir les monuments qui retracent l’histoire de Marseille », partage avec bonheur Marielle Agboton. Un premier parcours du Vieux-Port à la friche de la Belle de mai, un endroit idéal pour assister au coucher du soleil. « On veut les célébrer car c’est romantique, cela s’inscrit bien dans le cadre de MP 2018 », se réjouit Marielle Agboton. Chaque rendez-vous des 1001 nuits donnera lieu à un instant collectif et participatif lors du coucher du soleil.

Vincent Tolmau (IEJ2)

 

 

Contestation anti-Redbull  devant la mairie

Contestation anti-Redbull  devant la mairie

Une cinquantaine de membres du collectif “Marseille en commun” a organisé, sans incident rapporté, en fin de matinée vendredi une manifestation contre le Redbull Crashed Iced devant La Mairie de Marseille, place Bargemon. Le but était de dénoncer la politique de la mairie qui privilégie selon eux des événements « purement publicitaires » et qui ne s’attaque pas aux problèmes des équipements sportifs marseillais. 
A midi place Bargemon, Sebastien Barles, organisateur du collectif et militant écologiste juge l’événement « économiquement et écologiquement trop lourd pour la ville ». D’un point de vue économique, il pointe du doigt la subvention de 450.000 euros qui avait été accordée l’année dernière par les institutions locales pour la cérémonie d’ouvertire de Marseille Capitale Européenne du Sport. Cette année l’événement est payant et la Mairie n’a accordé aucune subvention à Redbull. 
Le collectif animé par Sébastien Barles conteste la politique spectacle: « Nous déplorons le fait que dans une ville où les équipements sportifs sont en état déliquescence, on privatise l’espace public pour une marque dont les produits sont dangereux pour les gamins », a t-il déclaré à des journalistes. « La priorité c’est la gestion des équipements sportifs marseillais », affirme le chef de file de Marseille en Commum. Pour l’opposition le Redbull Crashed Ice « ce n’est qu’un show sur glace sous le patronage d’une grande marque » qu’il juge nocive pour la santé publique. 
Un deuxième problème écologique
« Les mètres cubes d’eau gaspillés, les litres d’antigels pour faire fondre la glace et des groupes électrogènes qui tourneront à plein régime durant les deux soirées du 16 et du 17 février, ce n’est pas acceptable d’un point de vue écologique », peste Sebastien Barles. Ce dernier dénonce les dégâts de l’organisation du Redbull sur l’environnement.
Vincent Tolmau (IEJ2)

Canebière #10 le 25 février 🗓

Canebière #10 le 25 février 🗓

affiche 10emeReprise le 25 février des dimanches de la Canebière. 10ème édition de ce rendez-vous dominical et familial le dernier dimanche de chaque mois –sauf l’été et fin décembre– instauré en janvier 2017 par la maire (LR) de secteur Sabine Bernasconi cette journée sera sous le signe de la Chine en fanfare et dragon de papier. En s’appuyant sur des associations son but est de revitaliser le centre-ville de Marseille depuis La Canebière et peut-être à terme de piétonniser cette voie mythique qui va « jusqu’au bout de la terre ».

Pour cette reprise, les associations culturelles basées dans le périmètre et les commerçants de Marseille-Centre proposeront des activités à partir de 10h sur la Canebière avec des temps forts. A l’occasion du nouvel an chinois et pendant le mois de la Chine avec danses traditionnelles chinoises démonstrations d’arts martiaux et de calligraphie investiront la Canebière. Après la cérémonie traditionnelle d’ouverture prévue à 14h la Canebière sera descendue en parade par le dragon et le lion à partir de 15h. Spectacle garanti avec de nombreuses associations représentant les chinois de Marseille et du département avec l’aide du Consulat de Chine, a annoncé la mairie de secteur dans un communiqué.

les dimanches de la Canebière Temps forts du 10ème dimanche communiqués par la mairie de secteur

NOUVEL AN CHINOIS

Grand Défilé sur la Canebière, Danse du dragon et du lion, Danses traditionnelles chinoises, Démonstrations d’arts martiaux et de Calligraphie. Pour fêter le Nouvel An Chinois 2018 – l’année du Chien de terre, les associations et la communauté chinoises de Marseille – Provence co-organisent un grand festival sur la Canebière.

nouvel an chinois14h / Haut Canebière : Cérémonie du pointillage des yeux du Lion.

14h15 / Haut Canebière : Danse du Lion et du Dragon.

15h / Haut Canebière : Départ du défilé.

16h / Final de la parade au croisement Cours Belsunce / Rue de Rome

Cet évènement exceptionnel est placé sous le haut patronage du Consulat Général de Chine à Marseille, avec le soutien de la Marie des 1er et 7e arrondissements.

MARSEILLE CENTRE, FÉDÉRATION DES COMMERCES DU CENTRE-VILLE

Une nouvelle saison s’ouvre pour le Marché des Dimanches de la Canebière. Il se met à l’heure du Nouvel an chinois et célèbre l’entrée dans l’année du chien de terre. Citronnelle, gingembre, combawa s’invitent ici et là pour pimenter les préparations de raviolis, les boissons, les tartinades, etc. Au cœur du marché de producteurs locaux, savourez les spécialités de la cuisine asiatique et découvrez les créations originales proposées par les artisans de bouche.

En 2018, le Marché vous surprendra ! Venez satisfaire votre gourmandise et profitez de l’espace pique-nique spécialement installé pour vous. Bonne année et savoureuse année à tous !

LA MESON

La 10eme édition du SON, première de l’année, spéciale Hip-Hop : THE CRUSH – TINA  WENI – NIKOLL + OC69

LE SON, c’est un rendez-vous musical fixe tous les derniers dimanches du mois place des Danaïdes. LE SON, c’est une programmation qui ressemble à Marseille : ouverte sur le monde, où le métissage est de rigueur, où la pluralité et la différence sont une force.

ASSOCIATION MARS C YEAH

L’association Mars-C-Yeah propose une bourse aux disques vinyles et cd, avec des stands de nos disquaires marseillais et de nos adhérents passionnés de musiques ! Vente, échange et rachats possibles, des milliers de galettes sonores pour tous les goûts et à tous les prix !

 

 

Revue: préemption commerciale sur la Canebière

Revue: préemption commerciale sur la Canebière

Revue La Marseillaise mardi 13 février 2018

La municipalité s’est lancée dans un vaste plan « ambition centre-ville » souligne La Marseillaise. Un des aspects est la préemption de commerces, un droit que la Ville a acté lundi en conseil municipal pour la première fois en rachetant (45 000 euros) les murs d’un snack au 150 de la Canebière.

Marseille : l’élan commercial cause un souffle au cœur de ville

En conseil municipal, la Ville de Marseille a validé l’extension de sa zone touristique aux quartiers sud, permettant l’ouverture dominicale des commerces. Et ce alors que le centre historique est à la peine bien qu’érigé en priorité.

« Comme toutes les villes de France, nous avons un problème avec notre centre-ville », admet Jean-Claude Gaudin. Une thématique que le maire (LR) de Marseille n’a pas découvert hier lors de la séance du conseil municipal. Mais qui revêt une acuité particulière au moment où différentes études nationales et locales s’emparent de la problématique. Et que la Ville continuer à jouer les pompiers pyromanes selon l’opposition.« Il faut un électrochoc », juge Benoît Payan, président du groupe socialiste, regrettant « l’effet ciseau : vous avez d’abord construit des centres commerciaux et ensuite vous vous occupez du centre-ville, il fallait faire l’inverse ». Piétonnisation du centre-ville ou révision de l’offre de stationnement sont proposées. La municipalité s’est lancée dans un vaste plan « ambition centre-ville », salué par l’élu. Un des aspects est la préemption de commerces, un droit que la Ville a acté hier pour la première fois en rachetant (45 000 euros) les murs d’un snack au 150 de la Canebière. De quoi donner du grain à moudre à Stéphane Ravier (FN) qui rebaptise l’artère « kebab avenue », corollaire d’une « ethnicisation du centre-ville ». « À la différence de vos collègues nous sommes pour une ville ouverte et généreuse », répliquera Jean-Claude Gaudin.
La suite de l’article de Florent de Corbier dans La Marseillaise, cliquer ici
L’Amour au MuCEM 🗓

L’Amour au MuCEM 🗓

afficheDébauche d’idées à Marseille-Provence pour cette Saint Valentin. Les entreprises, commerces et institutions de Marseille et son territoire élargi rivalisent de projets pour célébrer l’amour. Des capitaines d’industrie ont lancé Marseille Provence 2018 (MP2018) qui commence ce 14 février par un grand baiser suivi d’un feu d’artifice sur le vieux-port de Marseille sous le titre générique “Quel Amour”!, suivi pendant sept mois de quelque 200 événements culturels. Pour éviter que ne s’éteigne le flambeau allumé par les centaines de manifestations expositions et événements de Marseille Capitale Européenne de la Culture en 2013. D’autres villes du territoire poursuivront le grand baiser ce weekend avec des manifestations autour de l’amour.

Le MuCEM (Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée), né en 2013 est aussi sorti de sa réserve. Dirigé par Jean-François Chougnet, ancien patron de Marseille 2013 et l’un des initiateurs de MP2018, le MuCEM sort en effet des objets d’amour se ses réserves.

cupidonAvec “l’Amour de A à Z” il ouvre une nouvelle salle au public au dessus du fort Saint Jean dans laquelle sera présenté par la suite d’autres abécédaires thématiques. Lancement ce 14 février par l’amour jusqu’au 27 août 2018. Une ouverture le 14 février suivie d’une soirée “coup de foudre au MuCEM” qui ouvre ses portes gratuitement jusqu’à minuit avec de nombreuses animations.

La visite peut se prolonger dans le bâtiment principal du MuCEM sur le J4 que l’on rejoint par la passerelle dont le forum est occupé jusqu’à fin mars par une installation “Comment lui dire ”je t’aime?”, cinq manière d’exprimer son amour”.

Retrouver toutes les programmations du MuCEM cliquez ici.

et aussi, d’autres manifestations, et la journée des enfants au théâtre de la Criée

al/