Archives de
Catégorie : Dimanches de la Canebière

Dimanches de la Canebière

Ambiance bon enfant clairsemée sur la Canebière

Ambiance bon enfant clairsemée sur la Canebière

IMG_1385

Nombreux sont les Marseillais qui sont venus découvrir la 7ème édition des «Dimanches de la Canebière», profitant des dernières chaleurs de l’été en dépit de la concurrence de la Foire de Marseille.

Les familles, les groupes d’amis se sont succédés ©Ilona Di’Mécosur la Canebière dimanche pour cette 7ème édition des « Dimanches de la Canebière ». Des centaines de personnes ont pu profiter de spectacles de danse, de concerts de rock, et d’expositions culturelles… Depuis le mois de janvier, la mairie du 1er et 7ème  arrondissement organise une journée de fête pour redonner vie au centre-ville depuis son artère mythique qu’est la Canebière. Une voie centrale qui fête cette année les 90 ans de la réunification en 1927 par le Conseil Municipal des trois tronçons qui la composent sur un kilomètre, la Canebière ancienne du temps de Louis XIV, la rue de Noailles et les allées de Meilhan, du Vieux-Port au kiosque à musique

IMG_1397A 11 heures déjà, les familles et les enfants étaient intrigués par la fontaine des mobiles, entièrement remodelée pour l’occasion. « Elle a du succès. Depuis le début de la matinée, ils viennent regarder les tableaux et la carte d’orientation. Les enfants aiment grimper sur la nouvelle structure », se félicite Olivier Bedu, directeur du groupe « Cabanon Vertical » à l’origine de ce projet.

Tout le long de la Canebière où l’on notait une foule plus clairsemée que les éditions précédentes, des jeux sont installés gratuitement. « C’est agréable de pouvoir profiter d’un dimanche en famille. Avec mes enfants, on était déjà venu pour les éditions précédentes et je sais qu’ils s’amusent toujours », raconte joyeusement Marie-Christine, maman de deux enfants de 5 et 8 ans. De même, des spectateurs de danse amateurs ont réuni des spectateurs.

Du côté des étals de la Fédération des Commerces du Centre-Ville, on se pressait pour trouver quelque chose à grignoter ou un plat à emporter jusqu’aux grandes tables installées à l’entrée du Centre Bourse. Cette voie était sécurisé par des plots en béton et protégée de toute incursion de véhicule comme toute la Canebière entièrement piétonnisée ou des camions et voitures de police placées en travers de la chaussée ne laissaient passer que les tramways.

IMG_1399Sur la « rue du rock » (rue Consolat au bout de la Canebière vers le Palais Longchamp), une vingtaine de groupes se sont succédé. D’univers divers, ils ont assuré le spectacle de 14h à 21h. Plusieurs dizaines de personnes les entouraient et les enfants dansaient. « Merci de vous être arrêtés pour écouter nos reprises des plus grandes chansons rock », s’exclame le chanteur avant de débuter sa dernière chanson.

Malgré la concurrence de la Foire de Marseille qui attire toujours un large public , une bonne ambiance a régné toute la journée sur l’avenue mythique de Marseille.

Les Marseillais pourront encore en profiter le dernier week-end des deux prochains mois en attendant la poursuite de cette expérience de Canebière festive et piétonne le premier dimanche de février 2018.

Ilona Di’Méco (IEJ)

« Cabanon Vertical » revisite la fontaine des mobiles

« Cabanon Vertical » revisite la fontaine des mobiles

L’association « Cabanon Vertical » s’est lancée un nouveau défi: réhabiliter la fontaine des mobiles en seulement trois jours. Le 24 septembre, à l’occasion des Dimanches de la Canebière, l’association présentera son projet culturel sur la place Léon Blum.

Rencontre avec le chef du projet, Olivier Bedu:

« Cabanon Vertical est une association qui réunit architectes, artistes… et on travaille sur l’espace public. Donc l’idée, c’est de travailler sur ce qu’on appelle des sculptures lieux, c’est à dire des structures qui joue sur la question de l’usage et de l’esthétique. On arrive à en faire des espaces de convivialité, où les gens se rencontrent. »

« On travaille beaucoup sur la vallée de l’Huveaune, à Saint-Mauront, et aussi à Salon-de-Provence. Surtout sur des quartiers d’habitats sociaux, pour retrouver du vivre ensemble. C’est un projet à l’occasion des Dimanches de la Canebière. L’idée, c’est de le laisser un mois. Avoir un temps d’expérimentation. »

Le montage de la structure ©Ilona Di’Méco

 

« La fontaine est désaffectée depuis une bonne vingtaine d’année. On a comblé le bassin par un plancher. On associe cela avec un travail qu’on a fait avec l’artiste, Nicolas Memain. On a mis des photos reprenant un point de vue à un moment de l’histoire de cette place Léon Blum. On peut donc voir des photos de la transformation par la construction de l’Eglise, par les aménagements réalisés dans les années 70 (Mise en place de Marine Ruffin). On va mettre une table d’orientation sur laquelle on peut marcher, on aura une vue aérienne de la place avec de nombreuses informations historiques.»
« C’est un projet que l’on a soumis au service culture du département qui le finance et est intégré aux Dimanches de la Canebière»  a conclu Olivier Bedu.

A voir. RDV dimanche 24 septembre de 11h à 18h place Léon Blum pour l’un des temps forts du 7ème dimanche de la Canebiè

Ilona Di’Méco (IEJ)

Bureau des guides, 152 la Canebière

Bureau des guides, 152 la Canebière

Nouveau document 2017-09-22Le bureau des guides fondé en 2013 lors de Marseille capitale de la culture, réunit des groupes d’artistes au cœur de la Canebière dans un nouveau lieu au numéro 152 en face du kiosque à musique. Un bon moyen, pour faire vivre cette avenue piétonnisée un dimanche par mois depuis janvier 2017.

Sous son nom « GR2013 », le bureau se lie à la Cité Phocéenne  notamment à travers les dimanches de la Canebière. D’autres activités sont également proposées aux passionnées de randonnée pédestre au cœur du territoire marseillais. Elle fait l’articulation entre lieux urbains et lieux de natures.

Le bureau des guides n’est pas seulement là pour faire découvrir, mais  faire aussi apprendre et prendre le temps de connaître en détails l’univers dans lequel on vit. Le tout dans un côté décalé, le bureau mélange marche et art. Des situations atypiques, ou la randonnée se transforme en marche de poésie, ou encore des installations publiques originales afin de mieux réunir les groupes. La convivialité et l’esprit de découverte, mélangés à l’art, font le charme du GR2013 dont le parcours fait 365km dessiné par des artistes dans et autour de Marseille. 

A l’occasion de la nouvelle édition des dimanches de la Canebière, ce dimanche 24 septembre sous la thématique générale du patrimoine, l’art et la culture sont à l’honneur à Marseille. Le AMBRINE ZIANI BALADE 2bureau des guides y participe avec son collectif d’artistes, dont Nicolas Mémain, urbaniste et poète que l’on voit ici en photo dans son gilet jaune en équilibre, passionné par son sujet lors d’une de ses premières conférences sur la Canebière en janvier 2017.

Nicolas Mémain aime montrer sous un nouvel angle l’environnement dans lequel les marseillais vivent. Pour le 7ème dimanche de la Canebière, il va inaugurer le nouveau bureau des guides, 152 la Canebière. Le public pourra entrer dans la première partie du local composé d’un sas vitré au travers duquel seront présentés différents aspects du GRv2013, a indiqué Loïc Magnant du bureau des guides. Il s’agit de regarder différemment la Canebière et de redécouvrir la ville avec une vue d’artiste. Nicolas Memain y racontera la Canebière à partir de 14 dimanche dans une conférence avec des images actuelles et anciennes des rues liées à la Canebière.

En face du bureau des guides, sur la fontaine des Mobiles comme support expérimental, l’association “Cabanon Vertical” proposera dimanche et pour un mois au public une autre vision interactive de la ville.

en savoir + sur le GR2013

Virginie Bonnefoy & Cynthia Aymeric (IEJ)

La Toutouro à l’honneur

La Toutouro à l’honneur

toutouro1Les supporter sud africains souffleurs de Vuvuzelas vont avoir des concurrents sur les gradins du Vélodrome invités à redécouvrir la Toutouro, cette trompette d’argile typiquement provençale. Habituellement vendues sur les marchés provençaux, cette trompette liée aux rites d’appel du vent qui était vendues avant la Saint Jean sur les allées Meilhan en haut de la Canebière, la Toutouro revient dimanche 24 septembre sur l’esplanade Léon Blum devant la mairie de secteur pour “donner un grand souffle sur la Canebière”.toutouro 3

Cette création du “Voyage des 10″ est présentée par le Museon Arlaten hors les murs avec Guylaine Renaud et Henri Maquet qui font des créations contemporaines sur une base patrimoniale” a précisé Gaëlle Levèque venue spécialement d’Arles pour introduire ce projet dans la programmation de la 7ème édition des dimanches de la Canebière à 15 heures. Les spectateurs et auditeurs pourront découvrir cet instrument très laid et très bruyant utilisé avec art.

Nouveau document 2017-09-21_1Nouveau document 2017-09-21_2

 

 

“Ancrages” aux « Dimanches de la Canebière »

“Ancrages” aux « Dimanches de la Canebière »

16/09/2017 –

La Canebière recevra l’association « Ancrage » dans un but éducatif lors de la 7ème édition des “Dimanches de la Canebière” le 24 septembre. Emblème de Marseille, la Canebière fête ses 90 ans cette IMG_1288année. Elle a le privilège d’accueillir les animations des  “dimanches de la Canebière” chaque fin de mois de janvier à novembre 2017.
Le marché aux poissons, des activités culturelles et artistiques, des balades…  ont réuni des dizaines de milliers de personnes chaque mois. Pour cette 7ème édition, les plus curieux pourront découvrir une association des quartiers Nord de Marseille « Ancrages ».  IMG_1293

Elle travaille sur la valorisation du patrimoine depuis de nombreuses années sur le territoire. Les noyaux villageois du 16e arrondissement qui sont marqués par le patrimoine industriel, mais aussi par l’habitat, par une question du patrimoine ferroviaire.
Une aubaine pour en apprendre davantage sur cette ville mythique de France. « Elle a vocation finalement à faire connaître l’histoire des migrations au sein de l’histoire sociale et locale parce que l’histoire des ouvriers ne se confond pas totalement avec l’histoire des migrations et c’est intéressant de savoir dans quelles conditions de vie les personnes sont arrivées et ont fait souche à Marseille. C’est pour cela qu’on s’appelle Ancrages», explique Samia Chabani, fondatrice de l’association lors d’une visite groupée de l’Estaque.
©Ilona Di’MécoPour sa première participation aux dimanches de la Canebière, l’association va s’appuyer sur une oeuvre produite par des enfants de CM1 et 6ème et par l’école Rabelais. « Les enfants qui ont marché avec nous, ont travaillé la question du patrimoine industriel. Mais aussi l’histoire du mouvement de grèves, des ouvriers, l’histoire de la main d’oeuvre étrangère qui est venue finalement faire fonctionner ce patrimoine industriel », expose-t-elle. « Cette oeuvre qui se présente comme des caisses de mémoire et représente à la fois des tuileries, des paysages, des situations d’habitat qu’a connu ce quartier au début du 19e siècle. »
A découvrir le 24 septembre sur la Canebière.

Ilona Di’Meco

Dimanche 24 attention patrimoine sur la Canebière

Dimanche 24 attention patrimoine sur la Canebière

13/09/2017 –

Ce 7ème dimanche de la Canebière, le 24 septembre, le patrimoine sera à l’honneur.

Plus d’une trentaine d’animations seront proposées de 11h à 18h.

Temps Forts:

Musée d’Histoire de Marseille de Marseille : visites guidées à 11h et 13h.

La procession de la sardine – Remontée de la Canebière : Départ Rue Albert 1er à 11h.

Ouverture en fanfare du Village des Guinguettes : Place Léon Blum à 11h30.

Arts et Musiques / Ensemble Calisto : Eglise Saint Ferréol (Vieux Port), de 15h à 16h, entrée libre.

Théâtre de l’Oeuvre / Arts et Musiques : scène ouverte, musique, de 15h à 17h et de 17h30 à 19h

Pour le programme complet, cliquer sur l’image:

affiche_canebiere_septembre

Revue La Provence: la Canebière en mode guinguette

Revue La Provence: la Canebière en mode guinguette

La compagnie La Rara Woulib a déroulé son festival “À nous de jouer !” lors du rendez-vous mensuel de la célèbre artère marseillaise. Une réussite

 Ça fait toujours plaisir d’entendre chanter, ce n’est jamais assez, jamais trop !”, commente Elsa alors que la chorale Worksongs de la compagnie de spectacle de rue La Rara Woulib vient de terminer son show.

Hier en début d’après-midi, au kiosque des Réformés (1er) l’ambiance était à la guinguette. L’aménagement et l’animation du lieu, des plus agréables, n’y étaient pas pour rien. Les cuisines faisaient griller force sardines, le bar servait un excellent jus de gingembre, les membres de Share-Wood initiaient au travail du bois et les Philosophes publics incitaient à réfléchir doucement et collectivement sur la politique, le bonheur, la justice, la liberté…

Ce Dimanche de la Canebière – mais si, vous savez : le dernier dimanche de chaque mois, l’artère centrale de Marseille est piétonnisée et livrée à moult animations -, ce Dimanche de la Canebière, disions-nous, a été en partie pensé et préparé par la Rara Woulib, dans le cadre de son festival “À nous de jouer”.

(…) Lire la suite de l’article de François Rasteau dans La Provence du 26 juin

6ème édition: musique, jeux et sardines

6ème édition: musique, jeux et sardines

25/06/2017- –

C’est sous un ciel ensoleillé et une chaleur caniculaire que les Marseillais les plus courageux ont fêté cette 6ème édition des Dimanches de la Canebière, qui annonçait clairement les vacances et l’été.
marché provencalEt c’est en famille qu’ils s’étaient tous éparpillés afin de découvrir ce qui leur était proposé. « C’est la deuxième fois que l’on vient à cet évènement avec mon mari et mes enfants, c’est une sortie agréable et ludique qui convient à tout le monde », confie Hélène, mère au foyer de 43 ans.
Pas le temps de s’ennuyer, l’avenue la plus célèbre de Marseille proposait de nombreuses activités et des spectacles.
Côté Vieux-Port, la Provence était représentée. Un marché était dressé avec un message  commun : les produits provençaux. Huile d’olive, tapenade, savon … De quoi attirer les  touristes. « J’ai acheté un petit truc à chaque stand. Au moins je suis sûre de ramener de
vrais souvenirs », admet en riant Ana, touriste allemande, venue découvrir pour la première fois le Sud de la France.
Ce marché provençal vivait au rythme de 2 orchestres ambulants qui paradaient du Vieux-Port coin sciencesà la rue St-Ferréol. Ces troupes de chanteurs et musiciens, déguisés pour l’occasion, ont mis le feu et rassemblaient des dizaines de personnes grâce à leurs reprises de Macklemore, Bruno Mars, ou encore U2.
En remontant la Canebière, tout près des Réformés, c’est un tout autre univers qui s’offrait aux passants … ou plutôt plusieurs autres univers.
Ce qui a le plus attiré de monde, c’est le resto éphémère avec ses 8 menus à la carte et son produit phare, la sardine. Des tables étaient installées tout le long de la ligne du tramway, pour que les familles puissent pique-niquer en toute tranquillité, tout en profitant des innombrables concerts et spectacles de danse qui se succédaient tout au long de la journée.
Mais ce dimanche avait aussi pour but d’ouvrir les yeux aux Marseillais, de les éclairer sur l’état de leur ville.philosophes
Philosophes, chercheurs en économie et biologie ont répondu présent pour informer petits et grands sur l’avenir Marseille. Si les adultes ont eu des explications vraiment poussées,
les enfants eux ont eu droit à des activités ludiques. « C’était marrant, j’ai fait des jeux pour apprendre comment protéger la nature, j’ai même pu regarder dans un microscope », raconte Ethan, 11 ans.

Lina Nargisse (IEJ)

Lire la suite Lire la suite

Les 90 ans de la Canebière

Les 90 ans de la Canebière

La Cité des associations prolonge d’une semaine l’exposition célébrant les 90 ans de la Canebière ouverte le 20 juin au 93 La Canebière. Cette belle présentation de la Canebière historique qui devait se terminer le 24 sera prolongée jusqu’au 30 juin, 93 La Canebière.

Un bref historique de la Canebière par François Rasteau dans La Provence du 25 juin:

Canebière 90 ans, La Provence25 juin 2017

Canebière 90 ans, La Provence25 juin 2017