Archives de
Catégorie : Patrimoine

Patrimoine

90 ans de Canebière à l’Alcazar

90 ans de Canebière à l’Alcazar


“UNE, DEUX,TROIS, LA CANEBIÈRE” au centre Bourse du 6 au 18 novembre avec une conférence à l’Alcazar le 7 novembre.

8R7adgw8vhrMx7dIm6_bNhcbPdU@500x707Présentation du livre “Une, deux, trois… La Canebière” publié par le Comité du Vieux-Marseille pour fêter les 90 ans de La Canebière. Cet ouvrage accompagne une exposition présentée du 6 au 18 novembre 2017 dans les espaces du Centre Bourse dans le cadre du 26ème Carré des Écrivains. Conférence à l’Alcazar de Michèle Delage, coordinatrice de la rédaction de l’ouvrage et commissaire de l’exposition (du 6 au 18 novembre au Centre Bourse). Vente et dédicace du livre à l’issue de la présentation en partenariat avec le Comité du Vieux Marseille.

Conférence –  Mardi 7 Novembre 2017  17h  – Bibliothèque de l’Alcazar  Salle de conférence

Revue: les Docks, mirage commercial ?

Revue: les Docks, mirage commercial ?

Revue de La Provence du lundi 02/10/2017
Aux Docks Village de la Joliette, 15 commerçants ont tiré le rideau. Ceux qui restent souffrent et s’inquiètent
Société - Économie - Marseille : les Docks, mirage commercial ?
Des restos et des commerces de qualité, mais un manque de notoriété et des problèmes de gestion…PHOTO VALÉRIE VREL
 “Vous pouvez rentrer chez vous. Et ne revenez pas demain : l’entreprise est en liquidation judiciaire”. Un beau matin de juillet, c’est ainsi que les employés du Zinc Zinc ont découvert qu’ils avaient perdu leur emploi.

Du jour au lendemain, ce restaurant, l’un des plus connu des Docks Village, a tiré le rideau. Comme avant lui Le Bieh, La Rambla, le Bouchon des Docks, La Palmeraie, le Dunk (restaurants), Marrou, (traiteur), Flandin (boucherie), OCF Old Compagny (vêtements), Birskin (tatouage), Aaron (atelier couture) la ligne Claire (Déco), Bains de gourmandise (savons), la Cordonnerie des Docks…

Deux ans après l’inauguration des Docks Village, 15 boutiques ont largué les amarres ; des échecs commerciaux loin d’avoir été compensés par l’ouverture de 4 ou 5 nouvelles boutiques. Plus inquiétant : 18 mois après son lancement, la galerie qui annonçait 80 commerces n’en compte que 42, tous de qualité certes, mais qui se sentent bien seuls au milieu de cellules qui restent désespérément vides. Et rien ne va plus entre l’association qui les représente et le groupe Constructa qui a réalisé la réhabilitation du bâtiment des Docks et assure la gestion du centre commercial.

On est loin des promesses de Marc Pietri, président de Constructa.

Lire la suite de l’article de Sophie Manelli

Revue: Un hôtel pour réveiller la Canebière?

Revue: Un hôtel pour réveiller la Canebière?

Revue de Presse: La Provence 4/10/2017-

L’îlot des Feuillants devrait enfin ouvrir ses portes en avril 2019 sur une artère qui fait l’objet de toutes les attentions

Société - Un hôtel pour réveiller la Canebière ?

En plein coeur du quartier Noailles, l’îlot des Feuillants fait partie des nombreux projets d'”Ambition centre-ville”.PHOTO FRÉDÉRIC SPEICH
 Ils sont là, coincés dans une rue Longue des Capucins (1er) rétrécie. Alors que les travaux battent enfin leur plein du côté de l’îlot des Feuillants, les vendeurs à la sauvette des cigarettes continuent leur petit trafic. À quelques mètres de là, le marché des Capucins ne désemplit pas, dans un quartier “historique” de Marseille. Un quartier sur lequel a donc décidé de miser le groupe Fondeville qui a acquis auprès de la Ville en 2015 l’îlot des Feuillants, où un hôtel 4 étoiles de 91 chambres devrait ouvrir ses portes début avril 2019.

“Il s’agit là d’une opération compliquée, ce n’est vraiment pas un long fleuve tranquille car le bâtiment est complexe. Tous les recours ont été purgés et au moment des travaux, nous avons eu de nombreuses surprises qui ont retardé le projet”, reconnaît Raymond Fondeville, directeur du groupe familial qui a investi 16 millions d’euros. Des charpentes de type Eiffel ont été découvertes, ainsi qu’une source sous les fondations qui empêcherait donc d’exploiter pleinement le sous-sol. Adieu donc le Spa initialement prévu dans les plans pensés par Emmanuel Dujardin, du cabinet Tangram architectes, et place à une salle de fitness de 50 m². Une salle de réunion, un espace de travail nomade et une brasserie, confiée au chef Sébastien Richard, verront le jour au sein de ce complexe hôtelier baptisé “Mercure Marseille Canebière Vieux-Port” !

Lire la suite de l’article de Michaël Levy de La Provence

Revue de presse: le centre-ville de Marseille en péril

Revue de presse: le centre-ville de Marseille en péril

Le centre-ville de Marseille en crise par manque de chalands avec la concurrence des grands centres commerciaux des terrasses du Port du Centre Bourse et bientôt du Prado Vélodrome, comme nous l’avons montré dans les pages de ce site, devrait se ressaisir pour booster les petits commerces. Destimed.fr et la Provence se penchent sur le sujet pour redonner vie au centre-ville de Marseille.

Revue de presse:

Les Terrasses du Port viennent au secours des commerces du centre-ville de Marseille, annonce desgtimed.fr. Hammerson (les Terrasses du Port), la ville de Marseille, la Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille Provence (CCIMP), la Délégation Bouches-du-Rhône de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de région Paca viennent de signer une déclaration dʼintention pour accompagner la rénovation des devantures des commerces du centre-ville. Opération dans laquelle Hammerson versera 200 000 euros en deux ans, précise destimed.fr

La Provence s’interroge dans son édition du 28 septembre 2017 sur les moyens de “redonner vie au centre-ville” de Marseille avec des commerces qui ferment et un manque d’animation dont nombre de rues pâtissent.

Ci-dessous et en cliquant, l’article de Michaël Levy:

centre ville- 28_09_2017-1

Revue de presse de Batiactu (16/03/2016): Comment redonner vie aux centres villes

Revue de presse de Made In Marseille (15/02/2016): quel avenir pour le commerce en centre-ville à Marseille

 

 

 

 

A lire également:

LE BOULEVARD D’ATHÈNES : UNE TRANSFORMATION

MARSEILLE CENTRE-VILLE : “LE PUZZLE SE MET EN PLACE”

RUE DE LA RÉPUBLIQUE: PAUSE PENDANT LES TRAVAUX.

UN PÉRIMÈTRE ANTI-SNACKS EN CENTRE-VILLE

PROJETS POUR L’HYPERCENTRE SOLANGE BIAGGI EN JUIN 2014 (DESTIMED.FR)

Quel amour! MP2018

Quel amour! MP2018

27/09/2017 –

Tout le programme de Quel Amour!

mp2018-quelamourSincère déclaration d’amour aux arts, aux artistes et au territoire, MP2018, Quel Amour !  est le nouveau rendez-vous festif et culturel de l’année 2018. Fêtes populaires, expositions, résidences, parcours originaux en centre-ville ou en pleine nature, créations, pièces de théâtre, opéras, concerts, danse contemporaine, cirque…

De Marseille à Arles en passant par Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues, Istres et Salon-de-Provence… Les opérateurs culturels, les théâtres, les festivals, les musées s’emparent de Quel Amour ! pour de grands rendez-vous. À commencer par les Fêtes d’ouverture du 14 au 18 février.

Du 14 février au 1er septembre 2018, la culture vous déclare à nouveau sa flamme ont annoncé les organisateurs lors d’une conférence de presse à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Marseille Provence (CCIMP)!

Une programmation comme un coup de foudre du 14 au 18 février, annoncent les organisateurs: intense, démesurée, extraordinaire. Invitation à danser, à s’embrasser à chaque coin de rue, à contempler des expos en pleine nuit, à raconter son histoire, à prendre place sur scène ou à chanter les amours romantiques, familiaux ou altruistes… déclarent les organisateurs.

Voici le dossier de presse consultable sur Internet:

Bureau des guides, 152 la Canebière

Bureau des guides, 152 la Canebière

Nouveau document 2017-09-22Le bureau des guides fondé en 2013 lors de Marseille capitale de la culture, réunit des groupes d’artistes au cœur de la Canebière dans un nouveau lieu au numéro 152 en face du kiosque à musique. Un bon moyen, pour faire vivre cette avenue piétonnisée un dimanche par mois depuis janvier 2017.

Sous son nom « GR2013 », le bureau se lie à la Cité Phocéenne  notamment à travers les dimanches de la Canebière. D’autres activités sont également proposées aux passionnées de randonnée pédestre au cœur du territoire marseillais. Elle fait l’articulation entre lieux urbains et lieux de natures.

Le bureau des guides n’est pas seulement là pour faire découvrir, mais  faire aussi apprendre et prendre le temps de connaître en détails l’univers dans lequel on vit. Le tout dans un côté décalé, le bureau mélange marche et art. Des situations atypiques, ou la randonnée se transforme en marche de poésie, ou encore des installations publiques originales afin de mieux réunir les groupes. La convivialité et l’esprit de découverte, mélangés à l’art, font le charme du GR2013 dont le parcours fait 365km dessiné par des artistes dans et autour de Marseille. 

A l’occasion de la nouvelle édition des dimanches de la Canebière, ce dimanche 24 septembre sous la thématique générale du patrimoine, l’art et la culture sont à l’honneur à Marseille. Le AMBRINE ZIANI BALADE 2bureau des guides y participe avec son collectif d’artistes, dont Nicolas Mémain, urbaniste et poète que l’on voit ici en photo dans son gilet jaune en équilibre, passionné par son sujet lors d’une de ses premières conférences sur la Canebière en janvier 2017.

Nicolas Mémain aime montrer sous un nouvel angle l’environnement dans lequel les marseillais vivent. Pour le 7ème dimanche de la Canebière, il va inaugurer le nouveau bureau des guides, 152 la Canebière. Le public pourra entrer dans la première partie du local composé d’un sas vitré au travers duquel seront présentés différents aspects du GRv2013, a indiqué Loïc Magnant du bureau des guides. Il s’agit de regarder différemment la Canebière et de redécouvrir la ville avec une vue d’artiste. Nicolas Memain y racontera la Canebière à partir de 14 dimanche dans une conférence avec des images actuelles et anciennes des rues liées à la Canebière.

En face du bureau des guides, sur la fontaine des Mobiles comme support expérimental, l’association “Cabanon Vertical” proposera dimanche et pour un mois au public une autre vision interactive de la ville.

en savoir + sur le GR2013

Virginie Bonnefoy & Cynthia Aymeric (IEJ)

La Toutouro à l’honneur

La Toutouro à l’honneur

toutouro1Les supporter sud africains souffleurs de Vuvuzelas vont avoir des concurrents sur les gradins du Vélodrome invités à redécouvrir la Toutouro, cette trompette d’argile typiquement provençale. Habituellement vendues sur les marchés provençaux, cette trompette liée aux rites d’appel du vent qui était vendues avant la Saint Jean sur les allées Meilhan en haut de la Canebière, la Toutouro revient dimanche 24 septembre sur l’esplanade Léon Blum devant la mairie de secteur pour “donner un grand souffle sur la Canebière”.toutouro 3

Cette création du “Voyage des 10″ est présentée par le Museon Arlaten hors les murs avec Guylaine Renaud et Henri Maquet qui font des créations contemporaines sur une base patrimoniale” a précisé Gaëlle Levèque venue spécialement d’Arles pour introduire ce projet dans la programmation de la 7ème édition des dimanches de la Canebière à 15 heures. Les spectateurs et auditeurs pourront découvrir cet instrument très laid et très bruyant utilisé avec art.

Nouveau document 2017-09-21_1Nouveau document 2017-09-21_2

 

 

Symbole de Marseille, l’histoire du Vieux-Port

Symbole de Marseille, l’histoire du Vieux-Port

©ilona Di'Méco

Au coeur de l’histoire de Marseille, il est possible de découvrir le Vieux-Port et ses environs en seulement deux heures. L’Office du Tourisme et des Congrès (OTC) propose des visites guidées chaque vendredi à partir 14h du plus vieux port français.
Au cours d’une visite effectuée le 1e septembre, les vestiges autour du Vieux-Port de Marseille n’avaient plus de secret pour deux touristes alleIMG_1864mandes et bretonnes qui ont suivi le guide. Tout au long du parcours, on y ressent l’atmosphère de la ville et l’effervescence des marseillais.
Des visites guidées « Autour du Vieux-Port » sont proposées tous les vendredis (8, 15, 22, 29 septembre) jusqu’à la fin du mois y compris sur inscription le week-end dès 15 et 16 septembre pour les journées Europénnes du Patrimoine. La basilique Notre-Dame de la Garde, La Canebière, l’abbaye Saint Victor des premiers IMG_1875chrétiens, l’Hôtel de Ville, La Cathédrale de la Major, le buste du Christ construit par Pierre Puget « le Michel-Ange français », en passant par le quartier du Panier… 87 hectares à parcourir du Panier à la gare construite XIXe siècle.©Ilona Di'Méco

On y découvre ses origines à l’époque gréco-romaine, nommée par des grecs venus de Phocée depuis les côtes anatoliennes il y a 26 siècles, avant que la ville soit colonisée et devienne un port militaire avec ses galères et ses arsenaux.
« Les bateaux amarraient sur le Vieux-Port. Au 19e siècle, il est devenu le premier port industriel de France » précise Nathalie, guide touriste.
Après la 2e guerre mondiale et la guerre d’Algérie, la ville s’effondre économiquement. « Ces monuments de la place aux Huiles au bassin carénage, sauvés in extremis, sont modernisés par IMG_1854la ville depuis 2013. Par exemple, le bâtiment où était produit « Le petit provençal » puis « Le provençal », rue de la Darse, avant de déménager. Les Arsenaux, on y déchargeait les marchandises, transformés en une boutique et un restaurant à l’enseigne des Arcenaulx… »
La visite sera truffée d’informations et d’anecdotes comme celle concernant le quartier du Panier à l’origine de l’expression « La main au panier », et sur la vieille ville au nord du Vieux-Port jusqu’aux axes est/ouest de la Canebière.

Ilona Di’Méco (IEJ)

en savoir plus sur la journée Européenne du Patrimoine à Marseille:

jep_2017_c_mcc_-_atelier_25-635b9