Archives de
Catégorie : Contributions

Articles d’étudiants

Le 26 novembre, 9ème dimanche de la Canebière

Le 26 novembre, 9ème dimanche de la Canebière

Affiche-nov-D2K9

Pour le dernier dimanche de l’année avant les fêtes qui tombent le dernier dimanche de décembre et une pause en janvier, en attendant la reprise de ces manifestations festives le 24 février 2018 organisées par la mairie du premier secteur (1er et 7ème arrondissements) incluant le Centre-Ville historique de Marseille, la Canebière sera à nouveau piétonnisée de 11h à 18h sous haute sécurité. La musique provençale sera à l’honneur avec en ouverture à 11heures l’Harmonie municipale d’Aix-en-Provence sur le parvis de la mairie en haut de la Canebière suivie de l’inauguration de nouvelles fresques sur des rideaux métalliques de magasins fermés du haut de la Canebière jusqu’au Théâtre du Gymnase.

Au programme:  les temps forts de novembre dévoilés par la mairie.

Le Roudelet Felibren de Château-Gombert avec la musique Provençale en animation de rue, de la danse, de la musique et du chant. En en clôture un spectacle vivant devant la mairie. Le roudelet Felibren a été créé en 1927. Il a pour mission de maintenir et développer les arts et traditions Provençales.

Le théâtre du Centaure déambulera sur la Canebière en début d’après midi avant une chorégraphie Square vers 16h30. Pour ce Dimanche de La Canebière, deux centaures seront là dans le même monde que tout le monde, tels des passeurs entre la réalité et monde des rêves, Deux centaures mi-humains – mi–animaux dans leurs magnifiques robes noires au milieu de toutes et tous comme si l’utopie de la compagnie était à portée de main, Car c’est ici, à Marseille, que Camille & Manolo ont choisi d’installer le Théâtre du Centaure, car c’est ici, à Marseille, que tout est possible, même les centaures.

A partir de 11 heures, le Théâtre du Gymnase et Planète Emergences présentent le deuxième volet du Premier, quartiers des arts. A partir de photos d’archives ou prises au cours d’ateliers, des artistes sont invités à investir les rideaux métalliques de commerces du quartier et mettent en lumière des visages d’hier et d’aujourd’hui, connus et inconnus… Pour cette programmation, des propositions de Jean Faucheur, Mako Deuza et JBC qui invitent à la poésie urbaine. Théâtre du Gymnase, 4 Rue du Théatre Français 11h / 12h -16h

Autre point fort: les producteurs et artisans de bouche locaux engagés dans des démarches de qualité se mettent sur leur 31 pour un marché de noël avant l’heure. Ils proposent toutes les merveilles pour garnir les tables de fête. Pompe à huile et 13 desserts, foie gras, saumon fumé, chocolats et macarons, fromages et pains spéciaux, vins et bières de Noël… tout autant de cadeaux gourmands à mettre sous le sapin ! Une aire de pique nique permettra au public de savourer le tout sur la Canebière piétonnisée.

Et pour bien terminer la journée, la Meson propose la 9ème édition du SON,  brasserie des Danaïdes 6 square Stalingrad – 13001 Marseille àpartir de 17heures. Au programme Pour la dernière de l’année : du rock, du blues : Hugh Coltman – k.Blues band – Cave carli radio DJ Set.

Brecht / Leda Atomica: la Canebière dimanche

Brecht / Leda Atomica: la Canebière dimanche

La compagnie Leda Atomica présentera ce dimanche 29 Septembre sur la Canebière un opéra de rue intitulé El Kabaret « L’Homme est bon mais le veau est meilleur », en 9 rounds et 17 chansons. Cet incontournable groupe de rock, collectif de musiciens-acteurs, propose des performances artistiques tel que le cabaret mais aussi des cinés-concert, des rencontres musicales et de l’opéra en faisant de la rue une scène géante.
Le label de musique s’inspire de l’œuvre de Bertotl Brecht, co réalisé avec le musicien Karl Weil le petit Mahagonny qui deviendra en 1930 un opéra en 3 actes. L’histoire se déroule dans la ville imaginaire de Mahagonny, véritable lieu de débauche et de corruption où les chercheurs d’or viennent dépenser toute leur fortune en cédant aux multiples tentations. Mais ce règne de l’argent roi va tout détruire sur son passage, laissant place au chaos.
Brecht utilise l’opéra des années 30 de manière innovante dans ce spectacle. Il allie musique et texte, qui comme un chant populaire, dénonce avec conviction, les travers d’une société de plus en plus spéculatrice.
La troupe de « chantacteurs » va repousser encore plus loin les limites de la création artistique en sortant totalement des lieux conventionnels de représentation…. sur la Canebière, devant la Faculté de Droit de l’Université Aix-Marseille.

110-114 La Canebière, dimanche 29 octobre, 16 h

Victoria Rezelman (IEJ)

Bal des Balkans sur La Canebière dimanche

Bal des Balkans sur La Canebière dimanche

Les étudiants du centre de formation de musiciens intervenants (CFMI) de l’université d’Aix-Marseille ont fait appel au collectif Aksak pour présenter le traditionnel Bal des Balkans qui se produira le dimanche 29 octobre sur le parvis du palais de la bourse de 12h30 à 17h en bas de la Canebière.
249027[1]Dès 12h30, enfants et adultes pourrons s’initier aux danses des Balkans grâce à un cours animé par Jean-Alex Benetto, un des danseurs professionnels du collectif Aksak en résidence à Mareille. Puis, à 14h30, les étudiants présenteront un projet musical autour du collectif Aksak. A l’issue de cette présentation, les étudiants du CFMI ouvriront le bal en faisant danser les spectateurs au rythme de musiques des Balkans. Le collectif Aksak prendra le relais à 15h30, avec six musiciens et deux danseurs professionnels pour assurer le bal jusqu’à 17h. Les débutants pourront mettre en pratique le cours d’initiation tout comme les balkaniques qui, entrainés par le rythme de la musique, sauront épater le public avec leurs traditionnels pas de danse.

Sacha Sacenda (IEJ)

POC aux réformés, 65 lieux ouverts

POC aux réformés, 65 lieux ouverts

Portes Ouvertes Consolat (POC), 12ème édition de ce festival ce weekend du 6 au 8 octobre dont le succès à inspiré la maire (LR) du secteur pour lancer les “dimanches de la Canebière” depuis janvier 2017 avec prolongations attendues en 2018.

13EVT053611_1_WEBLa manifestation artistique et culturelle organisée par POC pour la douzième année consécutive dans la rue autour de la place Joseph Thierry et de la rue Consolat deouis les Réformés en haut de la Canebière ouvre les portes des galeries installées dans des garages, et déborde chez les commerçants et artisans. 65 lieux connus ou inconnus s’ouvrent à l’Art, sous toutes ses formes et au public. Photographes, peintres, plasticiens, sculpteurs, graffeurs, dessinateurs, ce sont 120 Artistes qui présentent leurs œuvres et accueillent le public tout le week end dans une ambiance familiale et animée ! Voir tout le programme sur l’agenda du living Marseille.

Ambiance bon enfant clairsemée sur la Canebière

Ambiance bon enfant clairsemée sur la Canebière

IMG_1385

Nombreux sont les Marseillais qui sont venus découvrir la 7ème édition des «Dimanches de la Canebière», profitant des dernières chaleurs de l’été en dépit de la concurrence de la Foire de Marseille.

Les familles, les groupes d’amis se sont succédés ©Ilona Di’Mécosur la Canebière dimanche pour cette 7ème édition des « Dimanches de la Canebière ». Des centaines de personnes ont pu profiter de spectacles de danse, de concerts de rock, et d’expositions culturelles… Depuis le mois de janvier, la mairie du 1er et 7ème  arrondissement organise une journée de fête pour redonner vie au centre-ville depuis son artère mythique qu’est la Canebière. Une voie centrale qui fête cette année les 90 ans de la réunification en 1927 par le Conseil Municipal des trois tronçons qui la composent sur un kilomètre, la Canebière ancienne du temps de Louis XIV, la rue de Noailles et les allées de Meilhan, du Vieux-Port au kiosque à musique

IMG_1397A 11 heures déjà, les familles et les enfants étaient intrigués par la fontaine des mobiles, entièrement remodelée pour l’occasion. « Elle a du succès. Depuis le début de la matinée, ils viennent regarder les tableaux et la carte d’orientation. Les enfants aiment grimper sur la nouvelle structure », se félicite Olivier Bedu, directeur du groupe « Cabanon Vertical » à l’origine de ce projet.

Tout le long de la Canebière où l’on notait une foule plus clairsemée que les éditions précédentes, des jeux sont installés gratuitement. « C’est agréable de pouvoir profiter d’un dimanche en famille. Avec mes enfants, on était déjà venu pour les éditions précédentes et je sais qu’ils s’amusent toujours », raconte joyeusement Marie-Christine, maman de deux enfants de 5 et 8 ans. De même, des spectateurs de danse amateurs ont réuni des spectateurs.

Du côté des étals de la Fédération des Commerces du Centre-Ville, on se pressait pour trouver quelque chose à grignoter ou un plat à emporter jusqu’aux grandes tables installées à l’entrée du Centre Bourse. Cette voie était sécurisé par des plots en béton et protégée de toute incursion de véhicule comme toute la Canebière entièrement piétonnisée ou des camions et voitures de police placées en travers de la chaussée ne laissaient passer que les tramways.

IMG_1399Sur la « rue du rock » (rue Consolat au bout de la Canebière vers le Palais Longchamp), une vingtaine de groupes se sont succédé. D’univers divers, ils ont assuré le spectacle de 14h à 21h. Plusieurs dizaines de personnes les entouraient et les enfants dansaient. « Merci de vous être arrêtés pour écouter nos reprises des plus grandes chansons rock », s’exclame le chanteur avant de débuter sa dernière chanson.

Malgré la concurrence de la Foire de Marseille qui attire toujours un large public , une bonne ambiance a régné toute la journée sur l’avenue mythique de Marseille.

Les Marseillais pourront encore en profiter le dernier week-end des deux prochains mois en attendant la poursuite de cette expérience de Canebière festive et piétonne le premier dimanche de février 2018.

Ilona Di’Méco (IEJ)

« Cabanon Vertical » revisite la fontaine des mobiles

« Cabanon Vertical » revisite la fontaine des mobiles

L’association « Cabanon Vertical » s’est lancée un nouveau défi: réhabiliter la fontaine des mobiles en seulement trois jours. Le 24 septembre, à l’occasion des Dimanches de la Canebière, l’association présentera son projet culturel sur la place Léon Blum.

Rencontre avec le chef du projet, Olivier Bedu:

« Cabanon Vertical est une association qui réunit architectes, artistes… et on travaille sur l’espace public. Donc l’idée, c’est de travailler sur ce qu’on appelle des sculptures lieux, c’est à dire des structures qui joue sur la question de l’usage et de l’esthétique. On arrive à en faire des espaces de convivialité, où les gens se rencontrent. »

« On travaille beaucoup sur la vallée de l’Huveaune, à Saint-Mauront, et aussi à Salon-de-Provence. Surtout sur des quartiers d’habitats sociaux, pour retrouver du vivre ensemble. C’est un projet à l’occasion des Dimanches de la Canebière. L’idée, c’est de le laisser un mois. Avoir un temps d’expérimentation. »

Le montage de la structure ©Ilona Di’Méco

 

« La fontaine est désaffectée depuis une bonne vingtaine d’année. On a comblé le bassin par un plancher. On associe cela avec un travail qu’on a fait avec l’artiste, Nicolas Memain. On a mis des photos reprenant un point de vue à un moment de l’histoire de cette place Léon Blum. On peut donc voir des photos de la transformation par la construction de l’Eglise, par les aménagements réalisés dans les années 70 (Mise en place de Marine Ruffin). On va mettre une table d’orientation sur laquelle on peut marcher, on aura une vue aérienne de la place avec de nombreuses informations historiques.»
« C’est un projet que l’on a soumis au service culture du département qui le finance et est intégré aux Dimanches de la Canebière»  a conclu Olivier Bedu.

A voir. RDV dimanche 24 septembre de 11h à 18h place Léon Blum pour l’un des temps forts du 7ème dimanche de la Canebiè

Ilona Di’Méco (IEJ)

Bureau des guides, 152 la Canebière

Bureau des guides, 152 la Canebière

Nouveau document 2017-09-22Le bureau des guides fondé en 2013 lors de Marseille capitale de la culture, réunit des groupes d’artistes au cœur de la Canebière dans un nouveau lieu au numéro 152 en face du kiosque à musique. Un bon moyen, pour faire vivre cette avenue piétonnisée un dimanche par mois depuis janvier 2017.

Sous son nom « GR2013 », le bureau se lie à la Cité Phocéenne  notamment à travers les dimanches de la Canebière. D’autres activités sont également proposées aux passionnées de randonnée pédestre au cœur du territoire marseillais. Elle fait l’articulation entre lieux urbains et lieux de natures.

Le bureau des guides n’est pas seulement là pour faire découvrir, mais  faire aussi apprendre et prendre le temps de connaître en détails l’univers dans lequel on vit. Le tout dans un côté décalé, le bureau mélange marche et art. Des situations atypiques, ou la randonnée se transforme en marche de poésie, ou encore des installations publiques originales afin de mieux réunir les groupes. La convivialité et l’esprit de découverte, mélangés à l’art, font le charme du GR2013 dont le parcours fait 365km dessiné par des artistes dans et autour de Marseille. 

A l’occasion de la nouvelle édition des dimanches de la Canebière, ce dimanche 24 septembre sous la thématique générale du patrimoine, l’art et la culture sont à l’honneur à Marseille. Le AMBRINE ZIANI BALADE 2bureau des guides y participe avec son collectif d’artistes, dont Nicolas Mémain, urbaniste et poète que l’on voit ici en photo dans son gilet jaune en équilibre, passionné par son sujet lors d’une de ses premières conférences sur la Canebière en janvier 2017.

Nicolas Mémain aime montrer sous un nouvel angle l’environnement dans lequel les marseillais vivent. Pour le 7ème dimanche de la Canebière, il va inaugurer le nouveau bureau des guides, 152 la Canebière. Le public pourra entrer dans la première partie du local composé d’un sas vitré au travers duquel seront présentés différents aspects du GRv2013, a indiqué Loïc Magnant du bureau des guides. Il s’agit de regarder différemment la Canebière et de redécouvrir la ville avec une vue d’artiste. Nicolas Memain y racontera la Canebière à partir de 14 dimanche dans une conférence avec des images actuelles et anciennes des rues liées à la Canebière.

En face du bureau des guides, sur la fontaine des Mobiles comme support expérimental, l’association “Cabanon Vertical” proposera dimanche et pour un mois au public une autre vision interactive de la ville.

en savoir + sur le GR2013

Virginie Bonnefoy & Cynthia Aymeric (IEJ)

MP 2017, en perte de vitesse

MP 2017, en perte de vitesse

21/09/2017

Capitale européenne du sport en 2017, Marseille a manqué de fougue660dc lors de nombreuses manifestations sportives et a été négligée par les Marseillais.
Après Marseille, capitale de la culture en 2013, la deuxième ville de France a été nommé Capitale Européenne du Sport en 2017. On a noté un manque d’enthousiasme autour des événements sportifs s’est fait ressentir tout au long de l’année. Malgré quelques manifestations sportives remarquables comme le “Red Bull Crashed Ice” en ouverture, les demi-finales de Top 20232148_1473066152732864_1285303036170275857_o-318412714 en avril dernier, ou encore une épreuve du Tour de France en juillet).
La ville a pourtant pu bénéficier d’aides financières de l’Europe pour développer de nouvelles infrastructures et organiser près de 400 événements. Mais les Marseillais, de naturel sportif, n’y ont pas prêté attention.
L’adjoint au sport, Richard Miron a pourtant souligné dans La Provence la réussite de MP 2017.
tour-de-france-etape-provence« Le bilan est très positif. Grâce à ce label, nous avons accueilli des événements planétaires et MP 2017 a également permis à des Marseillais de se mettre au sport… », a-t-il déclaré récemment dans le quotidien.
Depuis, ils se disent déçus par les investissements réalisés par la ville. Dans la Marseillaise, un article soulignait l’absence d’infrastructures pour la pratique du sport chez les jeunes. Les familles y réclament des aides de la ville pour un accès plus juste au sport chez les jeunes.
La ville a encore trois mois pour convaincre les Marseillais.

Ilona Di’Méco (IEJ)