Archives de
Étiquette : Marché de la plaine

Les forains de la Plaine en crise.

Les forains de la Plaine en crise.

Les forains du marché dit de la Plaine se révoltent contre leur déménagement forcé sur d’autre marchés en raison du réaménagement de la place Jean Jaurés où ils sont installés trois matinées par semaine. Avant eux, ceux du marché des Capucins dit marché de Noailles déplacés du mois de janvier au mois de juin 2018 en haut de la Canebiere dans le cadre de la réhabilitation du centre-ville. Les forains des allées de Meilhan en haut de la Canebiere avaient aussi déménagé en 2017.
©Agatha GranddidierLes forains de la Plaine cherchent à obtenir un accord de la Mairie afin de poursuivre leur activités commerçantes à proximité de la place, sans être déplacé ou séparés de leur habitudes. Les forains craignent de perdre leur clientèle fidèle, et les discordes qui pourraient apparaitre avec les autres commerçants des autres marchés en cas de déménagement.

Marseille s’efforce de rénover la ville et de développer son attractivité. Dans son projet de rénovation, les travaux sur la place du marché de La Plaine ont provoqués de nombreux désaccord entre les forains et la Mairie. La ville a pour ambition de réaménager la place Jean-Jaures, ce qui entraine obligatoirement une délocalisation du marché de la plaine… les forains se révoltent « mon stand sur ce marché c’est mon gagne- pain, cela fait 23 ans que je©Agatha Granddidier suis ici, j’ai une clientèle fidèle, et avec ce projet je ne sais pas où je vais aller » déplore Sandrine une foraine « nous voulons qu’une partie de la plaine soit conservé durant les travaux, ou alors que l’on s’installe sur le boulevard Chave, mais on ne reçoit aucune réponse des élus » rajoute-elle. « La ville oublie que la plupart des forains vivent grace à ce métier, et à leur place sur le marché, mais ils veulent mettre entre parenthèses la vie des forains et même des familles entières » se consterne Sandrine.
« Tout ce que nous proposons c’est de continuer à travailler sur notre périmètre, nous comprenons que la ville doit être rénové, nous demandons juste de trouver une solution afin de respecter le travail de chacun » argumente Michel Marin président du syndicat des marchés de France. Le déplacement des forains sur d’autres marchés déjà implantés est risqué « les commerçants vont voir débarquer une concurrence, on craint les discordes qui vont apparaitre entre les forains ». En ce qui concerne les autres marchés, aucun forain de la Plaine ne sait s’ils sont favorables à leur arrivée « je ne comprends pas pourquoi personne n’a demandé l’avis des forains des autre marchés sur ce déménagement » se désole Michel Marin. De nombreuses solutions ont été proposées aux élus de la part des forains et portes paroles, mais rien n’y fait « on veut faire un système de rotation, durant les travaux, des forains iront sur le boulevard Chave, on a envoyé des courriels mais à l’heure actuelle personne ne nous a répondu ».
Les portes paroles des forains n’ont reçu aucuns élus, mais les marchands et les habitant du quartier de la plaine soutiennent cette démarche « nous avons 1.300 signatures du collectif de la plaine, qui comprend les riverains et les forains » se réjouis Michel Marin. Les habitants du quartier de la plaine se désolent de voir disparaitre durant une longue durée l’ambiance conviviale du marché « Les habitants du quartier nous épauleront sur le projet et sur toute les manifestations » argumente le syndicat.
©Agatha GranddidierSuite à la manifestation « opération escargot » qui s’est déroulé vendredi 7 septembre, rassemblant plus de 250 véhicules, la préfecture a décidé de fixé officiellement un rendez-vous avec les forains jeudi prochain à 18h. Les forains veulent défendre leurs droits « personne ne prend la responsabilité de ce qu’il doit se faire, on veut des réponses concrètes » , « on ne s’oppose pas aux travaux » déclare le président du syndicat des marchés de Provence. Leur position est délicate, car les travaux sont prévus pour ce samedi 15 septembre, ce qui laisse peu de temps aux forains pour avoir des réponses à leur demande. La société Soleam (Société locale d’équipement et d’aménagement de l’aire Métropolitaine) participe au projet de rénovation, les forains veulent que l’entreprise assiste à la réunion.
Rappellons qu’au début de l’année 2018, le marché de Noailles a subi les mêmes restrictions de déménagement « temporaire » des forains, et les travaux avaient suscités de nombreuses discordes. Des banderoles et slogan « Une Canebière pour tous les Marseillais », accusant la ville de vouloir attirer uniquement une clientèle « de luxe », et de mettre de côté tout les autres.

Agatha Granddidier
Lorine Sarkissian

A lire aussi: le marché de la Plaine 2.0