Archives de
Étiquette : réhabilitation

Lettre aux abonnés

Lettre aux abonnés

07/04/2017

Edito

©zal

« Encore heureux qu’il ait fait beau » comme dit la chanson, surtout le troisième des « Dimanches de la Canebière » entre une tempête et une tornade qui se sont abattues sur la ville. Un dimanche radieux comme le sourire rasséréné de la maire (LR) de secteur Sabine Bernasconi en charge de la Canebière qui a lancé il y a un peu plus d’un an cette opération de sauvetage inusitée du centre-ville de Marseille.

Elle déclare une participation de près de 90.000 personnes pour les trois dimanches. Une estimation haute « selon les organisateurs » selon la formule consacrée sans décomptage précis. Des observateurs indépendants et des opposants à la majorité municipale (LR) ©zaltout en se réjouissant de ce succès en relativisent l’impact et estiment que ce chiffre pourrait être raisonnablement ramené à environ 65.000 pour la participation des trois dimanches cumulés. Cela ferait environ de 30.000 badauds pour le dimanche de lancement avec grande parade spectaculaire le 29 janvier, environ 15.000 personnes en majorité marseillais le 26 février moins festif autour d’une thématique circassienne plus élitiste et aussi 20.000 personnes venues en famille profiter d’une accalmie météo dans une zone piétonnisée le 26 mars avec de la musique partout sur la Canebière et alentour ce qui a eu pour effet de rapprocher les gens.

En attendant le quatrième dimanche, le 30 avril, dont le programme ne sera dévoilé que probablement juste avant le premier tour de l’élection présidentielle, il est temps de faire le point sur le fonctionnement de ce site que les internautes sont très nombreux à consulter (plus de 12.000 visiteurs pour plus de 57.000 consultations en 4 mois) et à vous inciter vous, les quelque 1.100 abonnés au site, à participer à son développement.

Suivre cette programmation de tentative de revitalisation de la Canebière un dimanche par mois était initialement un prétexte. Il s’agissait d’un point de départ pour une remise à plat, une nouvelle façon de voir Marseille et la Méditerranée depuis la hune d’un mât imaginaire du Vieux-Port au kiosque à musique. Cette Hune virtuelle est un point idéal d’observation des changements de la ville en partant de cette voie connue du monde entier. ©zalVouloir faire de la Canebière le phare de la Méditerranée, comme l’affirme la maire de secteur, nous avait semblé suffisamment incongru pour nous inciter à investir sans préjugés par une démarche citoyenne dans un site participatif.

Alors que depuis plus de 30 ans la Canebière périclite et que ses boutiques et cafés autrefois attractifs tombent en désuétude, la fine politique qui occupe le siège de maire de secteur a réussi une partie de son pari. On n’en est pas encore au « Broadway marseillais » qu’elle invoque de ses vœux, mais elle a réussi le tour de force de ©zalréunir sur son projet le sénateur maire (LR) Jean-Claude Gaudin et Martine Vassal la présidente (LR) du puissant et riche département des Bouches-du-Rhône dont elle est vice-présidente en charge de la culture. Elle a aussi convaincu nombre d’associations pour qu’elles participent à ces manifestations dont le budget de la sécurisation obligatoire du périmètre piéton un dimanche par mois est plus élevé que celui dévolu aux animations.

Hune de Canebière n’est en rien le portevoix de la maire de secteur même si cette idée de « Broadway » a été lancée lors d’une interview au créateur de ce site dans destimed.fr en juillet 2015 et réaffirmée un an plus tard par a même voie en juillet 2016. Ce site est un support pour des propositions d’internautes, de journalistes,  d’écrivains, de chercheurs et d’historiens ainsi qu’un banc d’essai pour de jeunes journalistes. Ces « Rouletabille » en herbe confrontés ainsi aux productions de professionnels confirmés ont à réfléchir sur la ville et à partir de la Canebière de montrer son évolution. La Canebière par son histoire et sa renommée est une formidable source d’articles avec des angles différents pour parler de la cité et des citoyens qui l’habitent ou y transitent.

Une escouade de “Rouletabille”

Avec plus ou moins de succès, de talent qui vient en grandissant, d’imagination pour utiliser les nouvelles techniques de communication, d’erreurs corrigibles, mais surtout de sérieux dans leurs recherches d’angles originaux ou de traitement original de poncifs habituels avec des textes courts comme des tweets, des photos sur Instagram ou en diaporama et des vidéos, ces étudiants font vivre ce site mis à leur disposition. Ils ont besoin de votre regard, de votre lecture et de vos critiques pour progresser. N’hésitez pas à réagir sur le site et à le leur faire savoir par vos commentaires.

Depuis la Hune de la Canebière, ils vont maintenant s’intéresser au développement du triangle culturel marseillais dont la Canebière est l’axe central, la colonne vertébrale et devrait être la vitrine. Il s’agit de remettre la culture au cœur de la ville avec ses acteurs marseillais qui avaient été un peu laissés pour compte lorsque Marseille était Capitale Européenne de la Culture en 2013 au profit de grandes structures et de décideurs venus d’ailleurs.

Lecteurs, à vos plumes

Vous vous êtes abonné sur le site et vous avez la possibilité de contribuer à son amélioration. Vous pouvez directement proposer des articles, des sujets, des nouvelles, des images qui seront ensuite édités, ou pas, en tenant compte des précautions légales définies dans la rubrique « à propos » du site. Vous pouvez aussi proposer des projets par courriel sur canebiere@canebiere.info.

Dans l’attente de vos réactions.

Antoine Lazerges, journaliste et animateur du site